Sept provinces s’y opposent : Les Franco-Colombiens revendiquent l’égalité «réelle»

Gérard Lévesque, chroniqueur
Gérard Lévesque, chroniqueur
L'Express
L’EXPRESS (Ontario) – La Colombie-Britannique a violé le droit constitutionnel à l’instruction dans la langue de la minorité en sous-finançant son système éducatif de langue française.

La Cour suprême du Canada (CSC) a entendu cette cause le 26 septembre dernier au Palais de justice de Winnipeg, première ville à accueillir des audiences de la Cour suprême du Canada à l’extérieur d’Ottawa. Une décision est attendue au cours des prochaines semaines.

Droit VS budget

«La prise en compte d’économies de couts a mené à tort les tribunaux d’instance inférieure à monnayer les droits fondamentaux. Pis encore, ils ont traité les économies de couts comme étant l’effet bénéfique le plus important dans le cadre de l’analyse de la proportionnalité.»


Lire la chronique dans son intégralité sur le site de L’Express