François Bergeron
L'Express

Le Canada plus divisé que jamais? Au contraire!

157 libéraux, 121 conservateurs, 32 bloquistes, 24 néodémocrates, 3 verts, 1 indépendante. La carte politique canadienne redessinée par les élections fédérales du 21 octobre peut laisser croire que le Canada est plus divisé que jamais :

– Le gouvernement libéral de Justin Trudeau est reconduit, mais minoritaire et quasiment absent des trois provinces des Prairies qui ont voté massivement conservateur.

– Les conservateurs ont plafonné en Ontario à cause de l’impopularité du gouvernement provincial de Doug Ford, et dans le reste du pays à cause du déficit de charisme d’Andrew Scheer et de sa campagne hors focus.

– Au cours du prochain mandat, les libéraux auront régulièrement besoin de l’appui du NPD de Jagmeet Singh, lui aussi affaibli, qui a presque tout perdu au Québec.

– Le Bloc québécois séparatiste, qu’on croyait moribond, est de retour en force, grâce à un chef dynamique et éloquent.


Mais ces divisions sont plus apparentes que réelles :

– La «menace» séparatiste québécoise, immédiate dans le temps de Lucien Bouchard, est inexistante aujourd’hui. Le Bloc est plutôt arrimé aux priorités «provinciales» du gouvernement nationaliste modéré de François Legault.

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Express