Le photographe Chris Attrell vient de publier son premier livre. Forgotten Saskatchewan explore les villages fantômes, les églises délaissées et les vieilles fermes.
Le photographe Chris Attrell vient de publier son premier livre. Forgotten Saskatchewan explore les villages fantômes, les églises délaissées et les vieilles fermes.

Chronique Aventure et plein air : Un photographe donne vie à la Saskatchewan oubliée

Dominique Liboiron
L’Eau vive
La Saskatchewan se prête bien à l’exploration. Nos chemins de campagne mènent tous éventuellement à des endroits intéressants, mais parfois oubliés. Peut-être qu’il s’agit d’une vieille église ou d’une étable balayée par le vent. Un photographe de Shaunavon explore ces coins perdus et partage leur découverte.

Chris Attrell capte surtout les symboles des Prairies. C’est-à-dire qu’il se concentre sur les villages fantômes, les élévateurs et les bâtisses abandonnées. Ce qui distingue sa photographie et la rend mémorable est que Chris Attrell prend souvent ses photos la nuit.

Lorsqu’il capte des images de bâtisses délaissées, Chris Attrell y place des lumières à l’intérieur afin de redonner vie à ses sujets négligés. Le photographe souhaite que les structures qui paraissent quelque peu hantées puissent paraitre majestueuses encore une fois.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Eau vive