Julie Gillet, chroniqueuse
Francopresse
Julie Gillet, chroniqueuse
Chronique

FRANCOPRESSE – «Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns», lançait l’un des Belges les plus célèbres au monde, Jacques Brel, lors d’une entrevue accordée le 1er janvier 1968 à la chaine Europe 1. Force est de constater qu’en 2021, nous avons dû revoir nos ambitions à la baisse.

Bado
L'Express

Gérard Lévesque, chroniqueur
Gérard Lévesque, chroniqueur
L'Express
L’EXPRESS (Toronto) – Les gouvernements reconnaissent le rôle important que les médias jouent dans la diffusion de l’information du public. Ainsi, chaque ministère a des personnes-ressources qui sont disponibles pour répondre rapidement aux questions des journalistes et autres représentants des médias.
Acadie Nouvelle

Stéphanie Chouinard
Stéphanie Chouinard
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – Avec un peu de chance (et beaucoup de volonté politique), 2021 pourrait être une année marquante pour les droits linguistiques, un peu partout au pays. Tant à Ottawa qu’à Fredericton, Toronto, et Edmonton, des décisions importantes seront prises quant à l’avenir de la francophonie canadienne.
Paige Galette, chroniqueuse
Francopresse
Paige Galette, chroniqueuse
Chronique

FRANCOPRESSE – L’année 2020 a laissé un gout amer à plusieurs d’entre nous. Comme à chaque début d’année, notre premier réflexe peut être de rejeter le négatif de l’année précédente pour entamer la nouvelle. Mais avant d’attaquer 2021 de front, penchons-nous sur quelques moments marquants de l’histoire canadienne qui sont passés sous le radar et qui méritent réflexion : je parle ici de représentation de personnes et de femmes noires dans les médias.

Bado
Julie Gillet, chroniqueuse
Francopresse
Julie Gillet, chroniqueuse
Chronique

FRANCOPRESSE – Pour vous, fêtes de fin d’année riment avec magie, délicieuse dinde farcie et heureuses réunions de famille? Pour moi, c’est plutôt plats bien trop riches, blagues bien trop lourdes et nuits bien trop courtes.
Lettre ouverte

Erin O'Toole
Chef du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle
LETTRE OUVERTE – Depuis quelques années, le dossier de la modernisation de la Loi sur les langues officielles retient l’attention des médias, mais également des francophones du pays. Il s’agit d’un enjeu important, laissé en attente depuis bien trop longtemps.
Réjean Grenier, chroniqueur
Francopresse
Réjean Grenier, chroniqueur
Chronique

FRANCOPRESSE – Le monde entier se réjouit de l’arrivée sur le marché d’un premier vaccin contre le coronavirus. Ce premier, celui de Pfizer/BioNtech, sera d’ailleurs suivi sous peu par ceux de Moderna et d’AstraZeneca. Plusieurs semblent voir dans ce développement la seule façon de contrer la COVID-19 qui, en moins d’un an, a déjà tué plus de 1 600 000 personnes dans le monde. La vaccination est effectivement le moyen le plus sûr de freiner la propagation du virus, mais ne nous leurrons pas : ce n’est pas la fin des problèmes liés à cette pandémie.
Acadie Nouvelle

François Gravel, éditorialiste
François Gravel, éditorialiste
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – Le blocus imposé par le gouvernement du Nouveau-Brunswick aux élèves de la Première Nation de Listuguj, en Gaspésie, est une honte. Il est temps de négocier un compromis et de réintégrer ces enfants dans leur école secondaire, à Campbellton.
Martin Normand, chroniqueur
Francopresse
Martin Normand, chroniqueur
Chronique

FRANCOPRESSE – Il y a un vieil adage qui est souvent repris en francophonie canadienne : quand on n’avance pas, on recule. Alors que s’écoulent enfin les derniers jours de 2020, le temps est venu de faire un retour sur une année pas comme les autres ; une année où le progrès en matière de promotion et de protection du français a fait du surplace, mettant en péril des acquis qui contribuent à l’épanouissement des communautés francophones en situation minoritaire.

Bado
Martin Normand, chroniqueur
Francopresse
Martin Normand, chroniqueur
Chronique

FRANCOPRESSE – Une cascade d’évènements récents a fait en sorte que la protection du français au Québec s’est retrouvée au-devant de l’agenda public. Les partis d’opposition à la Chambre des communes ont saisi l’occasion pour souligner l’urgence de revoir la Loi sur les langues officielles (LLO). Or, cet intérêt nouveau pourrait au contraire retarder une fois de plus sa modernisation tant attendue.
Réjean Grenier, chroniqueur
Francopresse
Réjean Grenier, chroniqueur
Chronique

FRANCOPRESSE – La Loi sur les langues officielles (LLO) n’a jamais tant délié les langues chez les francophones du Canada. Depuis quelques semaines, d’Ottawa à Québec, la révision de la LLO fait discourir politiciens, politologues, journalistes et chefs de file franco-canadiens. La question est fondamentale pour la survie du bilinguisme canadien, mais le chemin est semé d’embuches.

Bado
Le Franco

Paul Dubé, ancien professeur de littérature à l'Université de l'Alberta et Marc Arnal, ancien doyen du Campus Saint-Jean
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Le Franco permet à ses lecteurs de prendre la parole pour exprimer leurs opinions. Cette semaine, Marc Arnal et Paul Dubé publient ce texte dans lequel ils soumettent l’idée de créer des États généraux sur l’éducation francophone en Alberta.
Julie Gillet, chroniqueuse
Francopresse
Julie Gillet, chroniqueuse
Violence conjugale

FRANCOPRESSE – Le 25 novembre, nous célébrons la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Est-ce que j’ai envie de parler de violence conjugale dans cette chronique? Non. Je préfèrerais vous faire rire avec des jeux de mots plus ou moins réussis et me réjouir de l’arrivée d’une femme à la vice-présidence des États-Unis.

Guy Badeaux
Le Droit

Patrick Duquette, chroniqueur
Patrick Duquette, chroniqueur
Le Droit
LE DROIT (Ontario) – Jean-Marie Leduc n’a ni ordinateur ni adresse courriel. Et à 84 ans, le retraité de la fonction publique fédérale d’Ottawa ne veut ni l’un ni l’autre.
Le Franco

Vincent Bouchard, Marc-André Parisien et Maryse Trudel, parents d’élèves scolarisés au Conseil scolaire Centre-Nord
LE FRANCO (Alberta) – Ces pages sont les vôtres. Le Franco encourage ses lecteurs à prendre la parole pour exprimer leurs opinions. Cette semaine, Vincent Bouchard, Marc-André Parisien et Maryse Trudel, parents d’élèves scolarisés au Conseil scolaire Centre-Nord, proposent une nouvelle avenue unificatrice pour les écoles francophones en Alberta : transformer les écoles en écoles inclusives pour l’ensemble de la communauté francophone, dans le respect des droits et religions de chacun.

Guy Badeaux
Réjean Grenier, chroniqueur
Francopresse
Réjean Grenier, chroniqueur
Jour du Souvenir

FRANCOPRESSE – Comme tous les ans depuis 1931, le Canada marquera le 11 novembre le jour du Souvenir. Cette année, les cérémonies devront composer avec la pandémie — masques et distanciation physique — mais elles continueront la tradition de reconnaitre le sacrifice ultime des soldats canadiens morts sur les champs de bataille depuis 1914.
Jérôme Melançon, professeur agrégé en études francophones et interculturelles et en philosophie
Université de Regina
Jérôme Melançon, professeur agrégé en études francophones et interculturelles et en philosophie
Lettre ouverte

LETTRE OUVERTE – Je n’utilise pas le «mot en n», tout simplement parce que les personnes que le mot continue de désigner me l’ont demandé. Indirectement, par des écrits, quoique cela aurait pu être fait directement, puisque je l’ai utilisé en français dans le contexte de cours sur le philosophe antiraciste et de la décolonisation Frantz Fanon. En relation à mes cours en anglais, j’ai tout de même pu apprendre, il y a fort longtemps, que le mot ne se dit pas, même en référence au livre de Pierre Vallières, même en référence à Jay-Z et à son débat avec Oprah Winfrey sur l’emploi du mot par les Noir.es aux États-Unis.
Paige Galette, chroniqueuse
Francopresse
Paige Galette, chroniqueuse
Antiracisme

FRANCOPRESSE – Souvent, quand j’anime des ateliers portant sur la lutte antiraciste, on me demande «mais où est ma place, en tant qu’allié.e?». Alors que je prépare ma réponse, je vois et ressens le désespoir de ceux et celles qui ne veulent que bien faire, mais qui cherchent une réponse courte et simple.
Martin Normand, chroniqueur
Francopresse
Martin Normand, chroniqueur
Francophonie

FRANCOPRESSE – Au milieu des années 2000, le gouvernement fédéral s’est engagé à ce que les immigrants francophones constituent 4,4 % des immigrants qui s’installent au Canada, hors Québec. Près de 15 ans plus tard, force est de constater que la cible est loin d’être atteinte. Une approche renouvelée est désormais incontournable.