Julie Gillet, chroniqueuse
Francopresse
Julie Gillet, chroniqueuse
Chronique

FRANCOPRESSE – En mai dernier, le ministre français de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, a formellement banni des écoles l’utilisation de l’écriture inclusive, qui inclut le point médian. Cette interdiction survient après de longues années de débats houleux opposant les disciples d’une langue «pure» aux progressistes militant pour des tournures plus respectueuses des personnes. Le Canada n’échappe pas à ce débat qui fait rage depuis plusieurs décennies.

Bado
Julien Cayouette
Le Voyageur
Julien Cayouette
Politique

LE VOYAGEUR (Ontario) – Les gouvernements baignent souvent dans le symbolisme pour faire plaisir à une tranche de citoyens. Les Franco-Ontariens en sont souvent «victimes» de la part du gouvernement provincial : des gestes qui ne coutent rien et qui paraissent bien, mais qui donnent peu de bénéfices. Le premier ministre Justin Trudeau joue également beaucoup avec le symbolisme ces temps-ci. Même trop.
Mychèle Fortin, chroniqueuse
L'Eau vive
Mychèle Fortin, chroniqueuse
L'Eau vive

L’EAU VIVE (Saskatchewan) – Près d’un millier de tombes anonymes, près d’un millier d’enfants autochtones morts d’on ne sait quoi, on ne sait quand. On en a découvert 215 sur le terrain de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops, en Colombie-Britannique, et 751 à Marieval, en Saskatchewan. Et on en découvrira d’autres. Pour reprendre les paroles du chef de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, «ce n’est que la pointe de l’iceberg».

Samantha Frew
Sylvain Charlebois, professeur et directeur scientifique
Laboratoire de recherche en sciences analytiques agroalimentaires, Université Dalhousie
Sylvain Charlebois, professeur et directeur scientifique
Lettre ouverte

LETTRE OUVERTE – Pendant que les Québécois achètent et savourent les produits du Québec vendus à l’épicerie, les agriculteurs doivent comme toujours composer avec les aléas de dame Nature. Trop ou pas assez d’eau, gel précoce, chaleur intense. Les conditions météorologiques durant les périodes de production importantes sont de plus en plus imprévisibles. Et avec l’été que nous avons, il est fort à parier que les choses empireront.
Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

Amber d'Entremont
Le Courrier de la Nouvelle-Écosse
LE COURRIER DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE (Nouvelle-Écosse) – Nous sommes à Mi’kma’ki, le territoire ancestral et non cédé du peuple Mi’kmaq, et nous les reconnaissons comme les gardiens passés, présents et futurs de cette Terre. En tant que journal acadien francophone de la province, nous sommes reconnaissants de travailler et de construire une communauté ici.

Brie Collage
Le Voyageur

Camille Contré
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (Ontario) – L’une des pièces de théâtre les plus complexes à avoir vu le jour sur la scène canadienne vient tout juste de paraitre pour qui veut revivre la magie du Wild West Show de Gabriel Dumont/Gabriel Dumont’s Wild West Show (Éditions Prise de parole/Talonbooks, 2021) jouée pour la première sur les planches en 2017 à Montréal, Ottawa, Winnipeg et Saskatoon.
Lettre ouverte

Collectif d’artistes du théâtre de la francophonie canadienne
LETTRE OUVERTE – Nous croyons en l’avenir du théâtre en Acadie. Depuis quelques années, le milieu croît à une vitesse phénoménale. Les opportunités d’emploi et les offres culturelles se multiplient. Ce milieu florissant, ce sont les artistes-créateurs qui le tiennent à bout de bras, en grande majorité des ancien.ne.s du Département d’art dramatique de l’Université de Moncton.

Bado
Guillaume Deschênes-Thériault, chroniqueur
Francopresse
Guillaume Deschênes-Thériault, chroniqueur
Langues officielles

FRANCOPRESSE – Le projet de loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles a finalement été déposé aux Communes et son contenu est à la hauteur des attentes élevées au sein des communautés. Toutefois, il faudra encore une fois s’armer de patience pour voir cette réforme devenir réalité.
Guillaume Deschênes-Thériault, chroniqueur
Francopresse
Guillaume Deschênes-Thériault, chroniqueur
Langues officielles

FRANCOPRESSE – La réforme des langues officielles à Ottawa et le départ à la retraite de la juge Rosalie Abella le 1er juillet prochain ravivent encore une fois les débats concernant le dossier du bilinguisme à la Cour suprême. Il est temps de régler ce dossier une fois pour toutes, et le gouvernement Trudeau a l’occasion de le faire s’il est prêt à aller un peu plus loin de ce qu’il propose actuellement.

Bado
Francis Sonier, président
Réseau.Presse
Francis Sonier, président
Lettre ouverte

LETTRE OUVERTE – Lors de la dernière rencontre de la Coalition des éditeurs francophones et de Médias d’Info Canada le 2 juin dernier, nous avons appris que le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, a fait volteface quant au dépôt cet été d’un projet de loi, selon le modèle australien, afin de règlementer Google et Facebook. Il s’agit d’un recul important, surtout en marge d’élections fédérales très probables cet automne.

Bado
Le Franco

Noémie Valois, citoyenne
Lettre ouverte - Le Franco
Le FRANCO (Alberta) – Lettre ouverte d’une citoyenne albertaine, Noémie Valois, au Premier ministre Jason Kenney et à la ministre de l’Éducation, Adriana LaGrange, au sujet du curriculum.
Paige Galette, chroniqueuse
Francopresse
Paige Galette, chroniqueuse
Enjeux sociaux

FRANCOPRESSE – Récemment, au Yukon, deux députés nouvellement réélus du Parti du Yukon ont échangé, dans un groupe privé, des textos contenant des références sexuelles. Le premier ministre, Sandy Silver, a été témoin de ces échanges alors que son numéro de téléphone se trouvait par erreur dans le groupe de discussion. Il a mis l’affaire au jour en rendant les textos publics. Dans la foulée du scandale, les deux députés fautifs seront forcés de suivre une formation sur la prévention de l’intimidation. Ce sont de beaux gestes et de belles paroles, mais ce n’est vraiment pas la solution au problème.
Aurélie Lacassagne, chercheuse, présidente du Comité permanent sur l’immigration francophone en situation minoritaire et collaboratrice de Voies vers la prospérité
Aurélie Lacassagne, chercheuse, présidente du Comité permanent sur l’immigration francophone en situation minoritaire et collaboratrice de Voies vers la prospérité
Lettre ouverte

LETTRE OUVERTE – Plus que jamais, il semble que l’avenir des établissements postsecondaires de langue française soit à un tournant de leur histoire. Ces derniers mois ont mis en lumière toute leur fragilité, que ce soit le Campus Saint-Jean, fortement affecté par les coupes du gouvernement albertain ; l’Université de Moncton où certains départements sont réduits à la portion «convenable» en raison de l’augmentation des frais de scolarité, palliatifs à la baisse du financement du gouvernement néobrunswickois ; ou encore la nouvelle Université de l’Ontario français (UOF) qui peine à attirer de nouveaux étudiants, sans parler des déboires ubuesques de la désormais Laurentian University. L’annonce de l’indépendance de l’Université de Hearst (enfin!) s’avère la seule bonne nouvelle dans ce marais de cataclysmes.
Michel Doucet, juriste et professeur émérite à la Faculté de droit
Université de Moncton
Michel Doucet, juriste et professeur émérite à la Faculté de droit
Lettre ouverte

LETTRE OUVERTE – Dans la chronique de Réjean Grenier intitulée Le piège constitutionnel du gouvernement Legault, parue le 23 mai 2021 sur Francopresse, un commentaire, entre autres, m’a fait sursauter. L’auteur écrit : «Une fois ce précédent accepté, qu’est-ce qui empêcherait par exemple le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs – ancien membre du parti antibilinguisme Confederation of Regions (CoR) – de faire inscrire dans la Constitution que l’anglais est la seule langue officielle de cette province?» En écrivant ce commentaire, M. Grenier montre une incompréhension de la réalité constitutionnelle du Nouveau-Brunswick.
Julie Gillet, chroniqueuse
Francopresse
Julie Gillet, chroniqueuse
Féminisme

FRANCOPRESSE – Je m’en souviens comme si c’était hier. Dans la salle de classe, la voix de Simon résonne : «Hé, Julie, c’est dégueulasse tes poils en dessous des bras!» Du haut de mes onze ans, je sens la honte m’envahir. Son flot chaud et visqueux m’enveloppe toute entière tandis que je baisse la main et enfile rapidement un gilet. Je ne répondrai plus aux questions du professeur ce jour-là.
Acadie Nouvelle

Sylvie Mousseau
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – La langue constitue un enjeu qui anime encore les passions comme en témoigne l’actualité récente. Je vous propose deux œuvres qui jettent un regard sur la langue, à la fois dans une perspective historique et très actuelle. Elles nous aident aussi à mieux comprendre cet aspect de nos vies qui nous définit.

Bado
Réjean Grenier, chroniqueur
Francopresse
Réjean Grenier, chroniqueur
Francophonie

FRANCOPRESSE – Le premier ministre du Québec, François Legault, vient de montrer ses vraies couleurs. Avec son projet de loi 96, visant à réformer la loi 101, il démontre clairement qu’il se fiche complètement des valeurs canadiennes. On pourrait presque dire qu’il est resté l’ancien ministre indépendantiste qu’il a déjà été et ne s’est métamorphosé qu’en séparatiste-populiste.