Peu importe la marque, la texture et l’odeur, il est primordial de porter de la crème solaire avec une protection FPS minimale de 30.

Soleil : bon pour le moral, moins pour la peau

Plus de 90 % des cancers de peau viennent des rayons ultraviolets (UV). Ils peuvent traverser les nuages, le brouillard et la brume, puis réfléchissent considérablement sur la neige et l’eau.

Ce sont 80 000 Canadiens qui sont diagnostiqués d’un cancer de la peau chaque année, révèle l’Association canadienne de dermatologie. Sur ces 80 000, 7200 ont le mélanome, l’un des cancers les plus dangereux, et 1200 en meurent.

«On espère que les mentalités ont changé et que les gens se protègent. On travaille beaucoup pour éduquer les Canadiens à ce niveau-là. Malheureusement, les cas de mélanome augmentent d’année en année», affirme la coordonnatrice à l’éducation aux patients du Réseau mélanome Canada, Ève Dufour.

Le mélanome est l’un des cancers les plus courants chez les 15 à 29 ans, bien qu’il puisse toucher n’importe qui sans distinction de sexe, d’âge ou de couleur de peau. C’est un cancer redoutable puisqu’il peut se propager dans d’autres parties du corps lorsqu’il est détecté trop tard.

En effet, le risque de mourir d’un mélanome est aujourd’hui d’un cas sur 63 comparativement à un cas sur 1500 dans les années 1930. De plus, en Amérique du Nord, une personne meurt du mélanome toutes les heures. Il suffit d’attraper un coup de soleil brulant pour doubler ses chances d’être affecté. Bien sûr, l’exposition précoce aux appareils bronzants peut augmenter les risques de mélanome de 75 %.

Lire l’article dans son intégralité sur le site de La Voix acadienne


« Quelle est la meilleure crème solaire? Celle que vous portez. »
Kathleen Bernard, présidente et fondatrice, Sauve ta peau
Santé

ÉDITIONS ANDRÉ PAQUETTE (Est ontarien) – Qui est Ignace Semmelweis? Dans son tout dernier Doodle, Google célèbre cet obstétricien venu de Hongrie, décédé il y a plus de 150 ans. Qu’est-ce qui lui vaut tant d’attention? Et pourquoi devriez-vous l’écouter? Au doigt et à l’œil.

Il fut une époque où un médecin pouvait pratiquer une autopsie et un accouchement dans le même avant-midi. Juste avant le lunch. Au milieu du 19e siècle, la fièvre puerpérale fauchait bien des femmes qui accouchaient.

En devenant médecin résident chef du département d’obstétrique de l’hôpital de Vienne, le 20 mars 1847, le docteur Ignace Philippe Semmelweis allait changer la médecine et l’hygiène mondiale – tout en s’aliénant la communauté médicale.

Mac, c’est l’orignal emblématique de la ville de Moose Jaw. Le géant a retrouvé récemment son titre de plus gros orignal au monde après l’avoir perdu en 2015 au profit de la sculpture norvégienne Storelgen.

Le grand Mac pèse dorénavant 10 tonnes et mesure 10 mètres de hauteur. Jacki L’Heureux-Mason, directrice du tourisme pour la ville de Moose Jaw, est fière d’avoir récupéré le titre. «Nous espérons en profiter longtemps, s’exclame-t-elle. Notre communauté s’est ralliée autour de Mac, à l’instar de gens du monde entier. Tout le travail effectué provient de fonds donnés par des entreprises locales et nationales. Mais aussi des dons personnels venus du monde entier!»


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Eau vive

La Liberté, Man. Anatasia Kelekis-Cholakis est maintenant doyenne du Collège de médecine dentaire, une faculté de l’Université de Manitoba. C’est la première femme nommée à ce poste. Quels sont ses objectifs ?

Anatasia Kelekis-Cholakis a officiellement pris le poste de doyenne du Collège de médecine dentaire, une faculté de l’Université de Manitoba, le 1er juillet. C’est la première femme nommée à ce poste. Pendant cinq ans, les principales missions de la nouvelle doyenne seront d’assurer la bonne qualité des cours, de faire avancer la recherche et d’impulser de nouvelles idées pour le Collège.