Marie-Ange et Antoine Cyr au Yukon.
Marie-Ange et Antoine Cyr au Yukon.

Du Nouveau-Brunswick au Yukon en pleine ruée vers l’or : Il était une fois Marie-Ange et Antoine Cyr

AURORE BORÉALE (Yukon) – Le geste vif et le regard clair, la jeune quinquagénaire Alice Cyr avoue ne jamais se lasser de raconter l’histoire de la famille de son défunt époux. Une histoire tissée d’aventure et d’amour ancrée dans la grande Ruée vers l’or yukonaise à tout jamais intégrée à son récit de vie personnel.

C’est lors d’une récente visite dans un musée yukonais en compagnie de l’une de ses nièces qu’Alice Cyr découvre à sa grande surprise une brochure touristique en français illustrée par une photo d’archive de l’oncle Mike Cyr. De fil en aiguille, on retrouve les deux femmes les jours suivants au Centre de la francophonie où elles découvrent, à leur grande joie, une ancienne photo de leur famille.

«Lui, c’est Paul Cyr», lance Alice Cyr tout heureuse par sa découverte. «C’était mon époux», ajoute-t-elle du même souffle.

Les origines de la famille Cyr

L’arrivée de la famille Cyr au Yukon remonte à la ruée vers l’or pendant laquelle d’abord Michel (Mike) puis Antoine (Tony) Cyr quittent leur Nouveau-Brunswick d’origine pour se rendre au Yukon en franchissant le col Chilkoot. Une fois arrivés dans la région de Whitehorse, ils sont rapidement devenus des Yukonais bien établis, sans jamais finalement s’être rendus jusqu’à Dawson, leur destination initiale.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Aurore boréale

Tragédie aérienne

La capitaine Jennifer Casey, originaire d’Halifax, a perdu la vie dans l’écrasement de l’avion des Snowbirds dimanche soir, en Colombie-Britannique. Le pilote de l’appareil, le Néobrunswickois Richard MacDougall, a été gravement blessé. Le pilote participait à l’organisation d’un spectacle d’acrobaties aériennes. Le journaliste Normand Léger (IJL-APF) s’est entretenu avec le capitaine MacDougall alors que la patrouille acrobatique lançait sa tournée en Nouvelle-Écosse au début du mois de mai.
Élizabeth Bruyère

L’ORLÉANAIS (Est ontarien) – Le 20 février dernier marquait le 175e anniversaire de fondation de la Congrégation des Sœurs de la Charité d’Ottawa (connue auparavant sous le nom des Sœurs Grises de la Croix) par Élizabeth Bruyère, une religieuse de la Congrégation des Sœurs de la Charité de Montréal fondée par sainte Marguerite d’Youville. Durant une cérémonie aux Soins continus Bruyère à l’Hôpital Élizabeth-Bruyère, dans la Basse-Ville, le maire d’Ottawa M. Jim Watson a officiellement déclaré le 25 février «Jour de la mère Élizabeth Bruyère à Ottawa», en l’honneur de cette bâtisseuse de la capitale fédérale.
Atlantique

LE COURRIER (Nouvelle-Écosse) – Il m’arrive souvent de regarder par ma fenêtre et de me demander comment se faisait l’enlèvement de la neige il y a 80 ans, alors qu’on n’avait pas tous les équipements dont on dispose actuellement. Cela me ramène à une conversation que j’ai eue avec feu Eddie Aucoin, employé du parc national des Hautes-Terres du Cap-Breton dans les années 1940.

L’EXPRESS (Ontario) – Connaissez-vous le fondateur de la ville de Québec et de la Nouvelle-France au début du 17e siècle : Samuel de Champlain? Chez nous, la réponse est plus souvent oui. Champlain est un héros, l’un des personnages les plus illustres de l’histoire du Canada. En France, la réponse est non. Champlain y est plutôt un illustre inconnu.