Opinions

Données du recensement: Des chiffres et des âmes…

Grand-Pré, Nouvelle-Écosse. C’est là que tout a commencé, dit la chanson. J’y suis, derrière la chapelle évocatrice du drame que les Acadiens ont vécu en septembre 1755. D’ici, on contemple la baie de Fundy empruntée par Samuel de Champlain en 1605, l’année où tout a commencé, pour continuer bien au-delà de l’Acadie, pour atteindre les confins de notre continent.

Un parallèle déplorable

Sénateur André Pratte – De la sortie du maire de Québec le mardi 22 août, on a surtout retenu qu’il envoyait paître les extrémistes (à Lévis ou à Trois-Rivières…) et qu’il souhaitait l’interdiction des cagoules et autres masques et voiles dans l’espace public. Certains en ont ri, d’autres ont applaudi ou s’en sont offusqués. Mais, outre le ministre de la Santé [du Québec] Gaétan Barrette, rares sont ceux qui se sont attardés à ce qui me semble être la déclaration la plus déplorable du long point de presse donné par M. Labeaume : le parallèle qu’il a tracé entre les manifestants cagoulés et les femmes portant la burqa.

De Victor Hugo à nos écoles françaises

Réjean Paulin (Francopresse) – Attablé à Toulon. Il fait chaud, mais pas trop. Le ciel est bleu carte postale. On y est bien. Soudain, un bruit de verre brisé. Un coup de mistral vient de renverser trois coupes à vin sur la table voisine… Vides, heureusement. Mais mon esprit est ailleurs, à l’École secondaire publique De La Salle à Ottawa. Pourquoi ? Parce que j’y ai déjà rencontré Jean Valjean, ce célèbre personnage de Victor Hugo qu’un larcin avait conduit au bagne de Toulon.

Open Sky, un modèle de formation offert aux personnes qui vivent avec une déficience intellectuelle

Le sénateur Jim Munson et la sénatrice Nancy J. Hartling – L’établissement Open Sky de Sackville, au Nouveau-Brunswick, prouve que les possibilités sont illimitées pour les adultes qui vivent avec une déficience intellectuelle. On y offre un programme de formation novateur qui encadre et soutient des personnes capables de vivre de façon autonome. Le programme est immensément bénéfique pour les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme, d’une déficience intellectuelle ou d’une maladie mentale.

S’attaquer de front aux changements climatiques

Le sénateur Paul J. Massicotte – Il est temps d’arrêter de débattre de la question. Les changements climatiques sont réels et représentent sans doute la plus grande menace à laquelle notre monde est confronté. Certains pays commencent enfin à prendre des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais ce n’est qu’un début.

Le rendez-vous de la fierté, Acadie Love — L’affirmation d’une culture d’inclusion et d’ouverture

Le sénateur René Cormier – Au cours des cinq dernières décennies, la communauté canadienne LGBTQ+ a fait de grands progrès dans la promotion de ses droits. Pensons notamment à la dépénalisation de l’homosexualité dans les années 1960, à l’égalité des droits énoncés dans la Charte canadienne des droits et libertés en 1982, à la promulgation de la Loi sur le mariage civil historique en 2005, et enfin à l’adoption par le Sénat du Canada, le 15 juin dernier, du projet de loi C-16 visant à contrer la discrimination fondée sur l’identité et l’expression de genre. Après plusieurs années de revendications, la communauté transgenre a accueilli cette décision avec beaucoup d’émotion et de gratitude.

Commissaire aux langues officielles : la noblesse du poste

Réjean Paulin (Francopresse) – Sans prêter de mauvaises intentions à Mme Meilleur, on doit admettre qu’il y aurait toujours eu soupçon d’allégeance. Un politicien a beau annoncer son retrait de la vie politique, la politique elle-même ne le quittera pas.

Ralliement Ville bilingue du 31 mai

Réjean Paulin (Francopresse) – Quand on est en pleine tempête et que l’étrave de son bateau plante dans la plume, on souhaite qu’il n’y ait pas une faiblesse cachée dans la nature… On n’y pense pas quand il fait beau. La vague nous berce doucement, le bleu du ciel et de la mer nous enveloppe de ses privilèges. Le paradis, quoi… Mais il n’est pas éternel.