Le comité organisateur des Jeux de l’Acadie 50 + 2018. 1e rangée, de gauche à droite : Norma Sonier, vice-présidente, Volets ; Maria Bernard, présidente ; Darlene Arsenault, secrétaire ; Claudette Gallant, chef des Services aux participants ; Ann Arsenault, chef du Protocole et représentante de la communauté incorporée d’Abram-Village. 2e rangée : Claude Blaquière, chef de la promotion et publicité ; Alfred Arsenault, vice-président, Services ; Robert Frenette, représentant du Comité de direction des JA 50+ ; Donnie Arsenault, trésorier et représentant de la communauté incorporée de Wellington ; et Nick Arsenault, directeur général du CSCÉ et responsable de la coordination.
Le comité organisateur des Jeux de l’Acadie 50 + 2018. 1e rangée, de gauche à droite : Norma Sonier, vice-présidente, Volets ; Maria Bernard, présidente ; Darlene Arsenault, secrétaire ; Claudette Gallant, chef des Services aux participants ; Ann Arsenault, chef du Protocole et représentante de la communauté incorporée d’Abram-Village. 2e rangée : Claude Blaquière, chef de la promotion et publicité ; Alfred Arsenault, vice-président, Services ; Robert Frenette, représentant du Comité de direction des JA 50+ ; Donnie Arsenault, trésorier et représentant de la communauté incorporée de Wellington ; et Nick Arsenault, directeur général du CSCÉ et responsable de la coordination.

Une première présence à l’Île-du-Prince-Édouard : Un dernier sprint avant les Jeux de l’Acadie 50+

Catherine Paquette
La Voix acadienne
Dès le 13 septembre, l’Île-du-Prince-Édouard accueillera pour la première fois les Jeux de l'Acadie 50+ qui se déroulent habituellement au Nouveau-Brunswick tous les deux ans.

Les délais se resserrent pour le comité organisateur des Jeux de l’Acadie 50+, qui s’affaire depuis près de deux ans à mettre sur pied ce grand événement qui rassemblera des aînés de plusieurs provinces à l’Île-du-Prince-Édouard.

Les huit membres du comité ont travaillé plusieurs heures chaque semaine de l’été pour boucler la boucle et récolter les dernières inscriptions.

« J’ai un conseil qui est très dynamique. Ils se donnent corps et âme dans l’organisation », affirme Maria Bernard, présidente du comité organisateur.

Jusqu’ici, le comité a recueilli plus de 100 inscriptions. Un grand nombre de participants viendront du Québec et des Maritimes. Au total, le comité s’attend à accueillir 300 personnes qui amèneront des revenus de 100 000 $ à la région Évangéline et à Summerside.

Pour le moment, tous les lieux d’hébergement de la région Évangéline sont déjà réservés, fait savoir Mme Bernard, ravie de la popularité des Jeux.


Lire l’article intégral sur le site de La Voix acadienne