Site Internet allabord
Site Internet allabord

Un nouveau groupe de défense d'intérêts pour un train passager dans la région

Francis Siebert
Le Nord
Un nouveau groupe de défense d’intérêts appelé « En voiture le nord de l’Ontario » a lancé le mois passé une campagne pour rétablir le train passager Northlander et pour améliorer les services de transports interurbains dans la région.

Le gouvernement avait cessé les opérations du train passager Northlander en 2012. Celui-ci était opéré par Ontario Northland et faisait la route entre Toronto et Cochrane.

« Il est temps de lancer une campagne déterminée et bien documentée pour rétablir le Northlander », a déclaré Éric Boutilier, fondateur d’En voiture le nord de l’Ontario, dans un communiqué.

 « Après plus de deux ans de collaboration avec d'autres groupes, il est devenu évident que des réunions polies avec les politiciens et les bureaucrates qui ont annulé le Northlander en 2012 n'ont rien donné. Pendant ce temps, la promesse provinciale d'améliorer le service d'autobus interurbain au lieu de rétablir le Northlander a entraîné une réduction de la fréquence de ces autocars et d'innombrables études additionnelles de Queen's Park. Cette folie doit cesser si les Ontariens du Nord—surtout les aînés, les étudiants et les patients médicaux—ne sont pas encore plus isolés qu'ils ne le sont maintenant. »

M. Boutilier dit qu’il fera campagne pour l’augmentation d’investissements équitables dans le transport en commun à l’aide de présentations publiques et de documents obtenus par demande d’accès à l’information. Selon lui, ces documents remettraient en question l’annulation du service du train passager sous le gouvernement libéral de Dalton McGuinty.

Le groupe dit qu’il publiera son plan pour le rétablissement du Northlander dans les semaines à venir. Il dit aussi avoir l’intention de publier des reportages d’enquête sur les questions du transport en commun dans la région, dont la performance « lamentable » de VIA Rail.

« Il est maintenant temps d'agir, dit M. Boutilier. Avec une élection provinciale à l'horizon, la question du Northlander doit être présentée au public et aux candidats de tous les partis politiques. « Une action doit également être menée sur le service inadéquat fourni par VIA, qui se détériore rapidement. Nous avons l'intention de soumettre ces questions et d'autres questions relatives au transport en commun au public et à nos représentants élus avant que l'isolement qu'ont connu les Ontariens du Nord ne s'aggrave. »

Le groupe invite les gens à partager leurs histoires sur son site Internet ou sur sa page Facebook, « All Aboard NO ».