Les nénuphars embellissent, purifient et fournissent de l’ombre. On peut les placer dans des paniers que l’on glisse au fond du bassin. En quelques jours, ils pousseront jusqu’à la surface.
Les nénuphars embellissent, purifient et fournissent de l’ombre. On peut les placer dans des paniers que l’on glisse au fond du bassin. En quelques jours, ils pousseront jusqu’à la surface.

Un jardin aquatique, pourquoi pas ?

Nadia Carrier
Agricom
Rien n’est plus apaisant que le bruit de l’eau qui coule dans un jardin. Si plusieurs hésitent avant de se lancer dans l’aventure d’un jardin aquatique, il est possible d’aménager un point d’eau selon le temps et l’espace que l’on veut y consacrer. Marche à suivre.

Rien n’est plus apaisant que le bruit de l’eau qui coule dans un jardin. Pourtant, plusieurs hésitent avant de se lancer dans l’aventure d’un jardin aquatique. Cependant, il est possible, à la hauteur du temps et de l’espace que l’on veut y consacrer, d’aménager un point d’eau qui fera l’envie de notre entourage.

Dans l’aménagement d’un jardin d’eau, comme dans autres choses, il est question d’équilibre. L’équilibre entre la grandeur du bassin et le nombre de plantes à y introduire est essentiel si l’on souhaite maintenir la qualité de l’eau et éviter le développement d’algues. Aussi, il existe trois groupes de plantes : les plantes submergées, émergées et flottantes. Le déséquilibre entre ces groupes entraînera des défis. Aux plantes, on peut aussi ajouter quelques poissons auxquels se joindront d’autres espèces, de façon temporaire ou permanente : oiseaux et batraciens. Voilà, vous avez recréé un véritable écosystème !


Exposition du jardin d’eau

L’identification de vos besoins et de vos attentes est primordiale avant de débuter votre projet à grande échelle afin d’éviter les déceptions et le gaspillage. Vous choisirez vos plantes en fonction du style que vous voulez créer. Un étang au look naturel sera avantagé par l’introduction de plantes rustiques ou indigènes comme les iris, les juncus et les lobélies du cardinal, entre autres. Une fontaine sera mise en valeur avec des papyrus par exemple. Dans tous les cas, il est de mise de choisir une bonne exposition, soit la mi-ombre. L’introduction de lumière diffuse permettra aux plantes de se développer sans permettre le développement d’algues par le réchauffement de l’eau.


Lire l’article intégral sur le site d’Agricom