Températures extrêmes : se préparer à toute éventualité

Maryne Dumaine
L’Aurore boréale
AURORE BORÉALE (Yukon) – Quand la vague de froid dure plus de quelques jours, mieux vaut faire face à la réalité : impossible de rester sous les couvertures indéfiniment! Et quand il est question de sortir, que ce soit pour des activités récréatives ou pour des obligations professionnelles ou familiales, il est important de savoir prendre les devants.

Les communiqués de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) du Yukon sont on ne peut plus clairs : même les personnes les plus expérimentées sont à risque lorsque le mercure touche les extrêmes du thermomètre.

Le froid, un ennemi à ne pas sous-estimer

Le 11 janvier dernier, la GRC de Ross River a reçu un appel concernant deux trappeurs qui, étant partis vers le secteur du lac Dragon, n’avaient donné aucune nouvelle. Ce n’est que le lendemain que les secours ont enfin trouvé les deux hommes à une bonne distance de leur ligne de trappe, vivants, mais souffrant de blessures dues à leur exposition au froid. Leur motoneige était tombée en panne alors qu’ils se dirigeaient vers leur cabane. Ils avaient donc été immobilisés pendant sept jours.


Lire l’article dans son intégralité sur le site de L’Aurore boréale