Joueuses en action lors du Dream Gap Tour en janvier dernier.
Joueuses en action lors du Dream Gap Tour en janvier dernier.

La Ligue nationale de hockey féminin s’amène à Toronto

L’EXPRESS (Toronto) – La Ligue nationale de hockey féminin (NWHL) a confirmé le mercredi 22 avril la venue d’une première équipe canadienne dans ce circuit. La rumeur circulait déjà depuis quelques semaines.

La NWHL en bref

La Ligue nationale de hockey féminin a été fondée en 2015 par l’Américaine Dani Rylan. La ligue comprend actuellement cinq équipes : Les Beauts de Buffalo, Pride de Boston, Whale du Connecticut, Metropolitain Riveters et les Whitecaps du Minnesota. L’équipe torontoise deviendra donc la 6e équipe du circuit.

Fierté pour Dani Rylan

«L’annonce de notre première équipe au Canada est un moment charnière et de fierté pour la NWHL. Tout le monde dans la communauté de hockey de Toronto peut être certain que cette équipe de première classe va faire de gros avancements pour le hockey féminin.»

Expansion menée par les femmes

Celles qui sont derrière l’arrivée de l’équipe de Toronto sont Johanna Boynton (propriétaire), Tyler Tumminia (présidente du conseil) et Margaret «Digit» Murphy qui sera la présidente du club. Les trois cumulent d’innombrables années d’expérience dans le sport professionnel, notamment comme joueuses et entraineuses au niveau universitaire américain et dans la CWHL.

«Nous espérons construire une équipe qui pourra aspirer à la Coupe Isobel pour Toronto», a déclaré Johanna Boynton. «Ça va être une organisation avec un gros support des partisans, de la communauté, du corporatif, des entraineurs exceptionnels et un club dédié à promouvoir le hockey pour tout le monde.»

Sports

INITIATIVE DE JOURNALISME LOCAL (Atlantique) – C’est la nouvelle qu’attendaient avec impatience tous les amateurs de soccer à l’Île-du-Prince-Édouard : Charlottetown accueillera la saison 2020 de la Première ligue canadienne de soccer à compter du 13 aout prochain. Une aubaine pour la capitale, qui s’attend à bénéficier de retombées, que ce soit en dollars ou en renommée.
Sports

Plusieurs nouveaux sports ou activités qui ont vu le jour au fil des ans ont su attirer l’attention d’un petit groupe de gens dès le départ pour ensuite prendre de l’ampleur partout dans le monde. Le disque golf est l’une de ces activités qui se pratique de plus en plus dans la région, les adeptes ayant accès à de beaux terrains à Dieppe, Hillsborough et Sackville.
Nord ontarien

Un golfeur de Lively, Marc Benoît, a conçu et fabriqué un appareil permettant de jouer au golf sans devoir toucher le fanion – un élément qui facilitera le retour à ce sport en temps de distanciation physique. Cette invention, qu’il a nommée le Hole Out, est maintenant installée sur plusieurs terrains de golf à Sudbury, Timmins et Smooth Rock Falls et génère beaucoup d’intérêt, même du côté des États-Unis.
Tricking

Les gens sont souvent émerveillés par les acrobaties et les différents mouvements du corps en gymnastique et dans diverses autres disciplines. Il est étonnant de voir des jeunes s’élancer à faire des sauts par en arrière et à exécuter des coups de pied de toutes sortes sur du gazon sans se blesser. Bienvenue au tricking.
Journalisme

LE VOYAGEUR (Sudbury) – Si le travail des journalistes n’a pas tellement changé pendant la pandémie — les sujets possibles se sont plutôt agglutinés autour d’un point commun — on ne peut pas en dire autant des journalistes sportifs. Alors qu’ils couvrent habituellement des évènements très précis, la disparition de ces derniers les forces à faire preuve d’innovation et de créativité pour repérer des sujets.
Alberta

Le verdict est tombé le 23 avril à 15 h 27. Le fil Twitter du Calgary Stampede déchante et annonce l’annulation du plus gros rodéo au monde. Une conséquence de la pandémie, un coup dur pour les passionnés. Le cowboy québécois du circuit international et albertain d’adoption, Pascal Isabelle, accepte cette décision avec philosophie.