La couverture du journal datant du 2 décembre 1974.
La couverture du journal datant du 2 décembre 1974.

Regard sur les médias des années 1970 : L’Eau vive, véhicule des idées de son temps

L'Eau vive
L’Eau vive
Lors du colloque «Les médias francophones sous toutes leurs coutures» tenu à l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse en octobre dernier, le professeur Michael Poplyansky et l’assistant de recherche Fredrick Etommy, tous deux à l’Université de Regina, ont présenté «Une vitrine sur les longues années 1970 : la première décennie de L’Eau vive».

Les deux chercheurs ont exposé la genèse du journal de langue française de la Saskatchewan L’Eau vive, né en 1971. Ils ont notamment présenté son rôle dans les débats sociopolitiques qui marquaient la province au début des années 1970 et ont offert quelques réflexions sur l’importance des médias comme source archivistique.

En travaillant sur ce projet, Fredrick Etommy a surtout été frappé par le pluralisme idéologique de L’Eau vive pendant ses premières années. «Le journal donnait alors la parole aux baby-boomers fransaskois qui étaient en train de forger une nouvelle identité collective», écrit-il. Du même temps, L’Eau vive se faisait porte-parole d’une réaction conservatrice, notamment par rapport au féminisme et à la contreculture.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Eau vive

La couverture du journal datant du 2 décembre 1974.