L’époque des concours de beauté est révolue

David Caron
Acadie Nouvelle
À une époque où les jeunes femmes tournent de plus en plus le dos aux stéréotypes de genre, les concours de personnalité, style pageant, ont-ils encore leur place? L’Acadie Nouvelle a voulu en parler avec des organisateurs, des bénévoles et bien entendu, des participantes.

Josiane Comeau, de Dieppe, est une habituée de la scène. L’étudiante au programme préparatoire aux sciences de la santé à l’Université de Moncton participe à des concours de chant depuis sa jeunesse. En 2016, elle a même participé à The Voice Kids France.

Il y a quelques semaines, la jeune femme âgée de 18 ans a ajouté un autre accomplissement à sa feuille de route impressionnante. Elle a remporté le titre de Miss Atlantic.

De gauche à droite, Marie-Hélène Mallet (Miss Atlantic 2018), Josiane Comeau (Miss Atlantic 2019), Nathan Voisine (Mr Teen Atlantic), Lucie Martin (Miss Teen Atlantic 2019), Mattigan Maclean (Miss Teen Atlantic 2018).

«Je n’ai jamais fait ça avant, au début, je ne savais pas si j’avais envie de le faire ni comment ça allait se dérouler. J’avais juste l’idée des stéréotypes, mais je me suis dit, pourquoi pas? Je n’avais aucun but. Je voulais juste vivre l’expérience et rencontrer de nouvelles personnes. L’expérience a été incroyable. J’ai beaucoup appris.»

Plusieurs acteurs clés du milieu des concours de personnalité affirment que ces évènements n’ont plus rien à voir avec ceux d’une certaine époque. Bien qu’elle avait quelques idées préconçues sur le déroulement de ce type d’activité, après avoir vécu l’expérience, Josiane Comeau est d’accord avec cette affirmation.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Acadie Nouvelle