L’application mobile pour tracer les cas testée en Ontario

Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Droit
L’Ontario sera la première province canadienne à tester une nouvelle application mobile de traçage des cas de COVID-19. L’application, qui sera provisoirement appelée COVID alerte, permettra d’aviser les personnes qui l’ont téléchargée s’ils ont croisé une personne ayant contracté le virus.

Les Ontariens devraient pouvoir télécharger l’outil dès le 2 juillet. L’application, dont le téléchargement se fera sur une base volontaire, pourra être supprimée à tout moment, indique la province.

L’outil a été conçu par Services numériques de l’Ontario et un groupe de bénévoles de la compagnie Shopify.

Le gouvernement de Doug Ford lancera une campagne publicitaire à l’échelle provinciale pour encourager la population à faire le téléchargement.

Plus il y a de gens qui téléchargent l’application, plus elle sera efficace, jugent les premiers ministres Trudeau et Ford.

Vie privée

L’application de traçage, conçue en s’appuyant sur les «meilleures pratiques à l’échelle mondiale dans le domaine de la protection de la vie privée», ne recueillera aucune donnée personnelle ou de localisation, promet le gouvernement.

Les gouvernements s’appuieront sur l’expertise de l’entreprise BlackBerry pour s’assurer de l’efficacité des protocoles de sécurité et de confidentialité de l’application.

Les cas pourraient augmenter bientôt

La ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott, a déclaré en conférence de presse que le nombre de cas de COVID-19 risque d’augmenter à mesure que la province poursuivra son plan de déconfinement.

Pour s’y préparer, son gouvernement a dévoilé, la semaine dernière, sa nouvelle stratégie de recherche des contacts des personnes infectées. Ce système remplacera le système de données actuel, considéré désuet par la santé publique.

Le lancement de la nouvelle application mobile de traçage survient alors que la province procède également à une mise à niveau importante de son système de collecte de données. Le système actuel est fortement critiqué par les bureaux de santé régionaux.

Le nouveau système d’information sur les laboratoires de l’Ontario sera déployé dans les 34 bureaux de santé publique de la province au cours des deux prochains mois. Il devrait permettre de collecter et d’analyser plus rapidement les données et de les partager plus efficacement au sein des différentes communautés.