Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Mariane Cullen, Jocelyne Léger-Nowlan, Suzanne Gagnon, Gérard Belliveau, Monica Barley, Roger Doucet, Marie-Yvette Souma et Paul Lang. Absent.e.s : Joey Caissie et Jocelyne Richard.
Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Mariane Cullen, Jocelyne Léger-Nowlan, Suzanne Gagnon, Gérard Belliveau, Monica Barley, Roger Doucet, Marie-Yvette Souma et Paul Lang. Absent.e.s : Joey Caissie et Jocelyne Richard.

Centre de pédiatrie sociale Sud-Est : Une page d’histoire s’écrit avec sa fondation

Claire Lanteigne
Le Moniteur acadien
Dre Élaine Deschênes, l’âme dirigeante du Centre de pédiatrie sociale Sud-Est a tracé avec émotion les grandes lignes des cinq années de travail qui ont mené à l’ouverture de ce centre où le droit, la médecine et les sciences sociales. Sont au service du développement de l’enfant Le CPSSE est le premier de ce genre à ouvrir ses portes au Nouveau-Brunswick.

L’assemblée générale annuelle de la Fondation du Centre de pédiatrie sociale Sud-Est (CPSSE) a réuni près d’une centaine de personnes intéressées par le mouvement de pédiatrie sociale, la semaine dernière à Dieppe.

Le CPSSE est un organisme de bienfaisance qui a pour but de repérer, réduire et éliminer les stress toxiques qui nuisent au développement de l’enfant. Le Centre offre un endroit commun de rencontre aux gens significatifs à l’enfant (tel que les parents, les grands-parents, la garderie, l’école, les psychologues, les gens de la communauté, etc.) et chacun se penche sur la situation.

En collaboration avec le médecin et la travailleuse sociale du Centre, tous élaborent un plan d’action dans le respect de la famille et des droits de l’enfant. L’objectif des gens réunis est l’intérêt supérieur de l’enfant. Ce tissu social serré devient une sécurité pour le jeune et la famille.

Le CPSSE se veut aussi le Centre Mère responsable du transfert des connaissances aux autres communautés en province qui désirent ouvrir un centre. Fervent défenseur des droits de l’enfant, il maximise les opportunités d’éducation concernant la Convention internationale des droits de l’enfant. Le modèle mixte de financement du Centre provient de la communauté, du secteur privé et du secteur public. Leur inspiration repose sur le travail acharné du Dr Gilles Julien qui a implanté ce mouvement au Québec il y a plus de 25 ans.

Un nouveau conseil d’administration

En plus de présenter les objectifs du CPSSE, l’organisme s’est doté de statuts et règlements et on a élu son premier conseil d’administration.

L’avocate Monica Barley a été élue à la présidence. Elle sera appuyée de Joey Caissie, comptable, représentant de la région Kent Nord; Jocelyne Léger-Nowlan, avocate, représentante de la région Kent Sud; Jocelyne Richard, enseignante de formation, représentante de Memramcook; Mariane Cullen, conseillère et secrétaire exécutive du Conseil de la Santé du Nouveau-Brunswick représentante de la mairie de Memramcook et des représentants du Sud-est : Roger Doucet, ancien Sous-ministre adjoint à l’Éducation; Gérard Belliveau, directeur général de la Commission des services régionaux du Sud-Est; Paul Lang, directeur général de la Commission des services régionaux de Kent; Suzanne Gagnon, directrice de Place aux compétences et Marie-Yvette Souma, étudiante en médecine.

L’équipe du CPSSE a remercié tous ceux et celles qui ont contribué de près et de loin à nourrir ce projet bienveillant à l’épanouissement de nos communautés via le bien-être de nos enfants. On a remercié de façon particulière les membres du comité de démarrage qui ont permis d’en arriver à cette soirée historique.


Consultez le site du journal Le Moniteur acadien.