Situation d’urgence : savoir bien se préparer

Roxanne Lormand
Agricom
AGRICOM (Ontario) – Votre ferme ou votre entreprise a-t-elle établi un plan d’urgence? Pensez-vous être prêt à toute éventualité? Le 15 janvier, Tom Baker, le gestionnaire des incidents au sein du Feather Board Command Centre est venu partager quelques conseils lors de la Conférence sur la volaille de l’est de l’Ontario, conseils qui s’appliquent très bien à toutes sortes de situations.

Différentes situations d’urgence peuvent survenir en un clin d’œil : un accident de transport sur la route, un feu, une intrusion par des activistes, une brèche de données informatiques, une maladie affectant les cultures de la ferme ou les animaux ou encore des désastres météorologiques comme une inondation, une vague de chaleur extrême ou une tornade. L’hiver apporte même son lot de situations urgentes avec des quantités importantes de neige, des effondrements possibles ou des difficultés d’approvisionnement, etc.

Le Feather Board Command Centre a d’ailleurs été mis en place il y a quatre ans afin de centraliser la capacité de répondre aux urgences entourant les secteurs du poulet, des œufs, de la dinde et des couvoirs en Ontario. Ils peuvent répondre aux urgences, encourager la prévention et cibler les maladies à risque avant qu’elles ne prennent de l’ampleur.

Lire l'article dans son intégralité su rle site du journal Agricom

Le message : soyez prêts pour affronter n’importe quelle situation. Prévoyez un plan d’urgence pour couvrir les principaux besoins de la ferme. Informez vos employés et vos proches des mesures à prendre et de la réaction à adopter à l’égard d’une situation d’urgence.

 

Un plan écrit et bien défini

Que vous soyez plus du type papier ou numérique, prenez le temps de bien analyser les scénarios possibles. Un plan d’urgence devrait être révisé chaque année ou lorsque des changements surviennent dans l’entreprise. «Il est important que tous ceux qui travaillent pour l’entreprise et même les membres de la famille comprennent les mesures possibles à prendre lors de situations d’urgence,» a souligné M. Baker. Garder des copies à différents endroits, par exemple dans un serveur ou un téléphone, au bureau ou à la maison sont de bonnes habitudes à prendre. Ne négligez pas la liste des contacts d’urgence. En cas de panne prolongée sans accès à l’internet et sans recharge possible pour votre cellulaire, serez-vous en mesure de vous rappeler les numéros de téléphone importants?

 

Documents à l’abri

Les documents importants et critiques à votre entreprise sont-ils à l’abri? Veillez à garder une copie à l’interne et une à l’externe si des documents sont essentiels à la ferme ou à votre entreprise. Prendre des photos et numériser est aussi une solution qui vous permet de garder le tout à proximité de vous, sur votre téléphone par exemple.

Pensez à faire des sauvegardes régulièrement (par exemple une fois par mois) de vos documents informatiques importants et de vos courriels.

Prévoyez une bonne protection antivirus pour vos ordinateurs et équipements électroniques. Le vol de données informatiques est plus facile que vous ne le pensez.


Activistes ou intrus

Installez vos affiches d’entrée interdite et de normes de biosécurité en vigueur, le cas échéant. Les affiches d’entrée interdite doivent être placées de façon à ce que quiconque entrerait par une entrée probable puisse les voir. Si jamais vous subissez une entrée par effraction sur votre terrain ou dans vos bâtiments, restez calme. Demandez aux contrevenants de quitter calmement les lieux une première fois. Si possible, allez chercher des témoins ou filmez la scène. Si des activistes ou les intrus ne veulent pas quitter les lieux, appelez la police. N’engagez pas de conflit avec eux, vous ne feriez qu’empirer la situation. Pour éviter qu’un tel évènement se produise, assurez-vous de verrouiller vos installations lorsque vous n’y êtes pas. Un système de surveillance vidéo est aussi un bon moyen de protection en plus de vous offrir des preuves en cas de bris ou de destruction de votre propriété.


En cas de panne

Soyez prêts à survivre quelques jours sans électricité. Une panne en plein hiver à la suite d’une tempête peut durer plusieurs jours, particulièrement dans les régions rurales ou éloignées. Prévoyez une source alternative si vos animaux ou cultures le requièrent. Pensez aussi à vous et votre famille et ayez toujours une trousse d’urgence d’au moins 72 heures de prêt. Dans ce kit, vous devriez surtout avoir assez d’eau et de nourriture pour toute la famille pour plus de 72 heures, des lampes de poche, des piles, une radio, un ouvre-boite manuel, les médicaments en quantité suffisante pour les prescriptions s’il y a lieu, des articles pour bébé si vous avez un bébé à la maison, des vêtements chauds et des couvertures, de l’argent comptant et une trousse de premiers soins en sont quelques éléments. Pensez aussi à vos animaux domestiques et prévoyez assez de nourriture et d’eau.


Consultez le site du journal Agricom.