Plusieurs solutions miracles contre la COVID-19 circulent sur Internet et sont largement diffusées sans preuve, souvent alimentées par des théories complotistes. Par exemple, certaines personnes laissent planer l’idée que le coronavirus pourrait être transmis par les ondes de la technologie 5G.
Plusieurs solutions miracles contre la COVID-19 circulent sur Internet et sont largement diffusées sans preuve, souvent alimentées par des théories complotistes. Par exemple, certaines personnes laissent planer l’idée que le coronavirus pourrait être transmis par les ondes de la technologie 5G.

Mythes tenaces autour de la COVID-19

André Farhat
Éditions André Paquette
ÉDITION ANDRÉ PAQUETTE (Ontario) – Les idées les plus folles ont la tête dure, et jamais plus qu’en temps de crise. Voici quelques-unes des idées reçues avec lesquelles il serait préférable de vous distancer…

Il ne s’agit pas ici d’établir la liste des complots les plus fantaisistes, mais de déboulonner certaines théories diffusées entre autres — voire surtout — dans les réseaux sociaux. Certaines sont ridicules, d’autres plausibles, mais elles sont toutes nocives à un certain degré pour votre santé.

La 5G et la transmission du coronavirus

Il y a ici un soupçon de complot, car la 5G et le coronavirus sont tous deux des vecteurs de suspicion et de débats, et des vedettes comme l’acteur Woody Harrelson ou la chanteuse M.I.A. sont parmi ceux et celles qui ont manifesté leurs préoccupations quant à la 5G.

Comme le rappelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS), «la COVID-19 se propage par les gouttelettes respiratoires projetées lorsqu’une personne infectée tousse, éternue ou parle. On peut aussi être infecté en touchant une surface contaminée, puis ses yeux, sa bouche ou son nez.»

Les risques que des ondes radio transportent des virus sont, pour tout dire, biologiquement impossibles.

Consultez le site du journal Édition André Paquette

Prenez un bon bain chaud

Oui, plongez dans un bain chaud, mettez des bulles, des chandelles et de la musique new age. Sachez toutefois que ce moment de détente ne vous protègera en rien du coronavirus. L’idée de faire monter la température interne du corps n’est pas sans mérite, c’est après tout ce qu’on appelle une fièvre. Par contre, prendre un bain n’élève pas votre température corporelle. Le savon fait son travail, comme pour les mains, sans plus.

De l’eau de Javel en brumisateur

Est-ce que je peux me pulvériser de chlore, d’eau de Javel ou d’alcool pour tuer le coronavirus? Non. Absolument pas. Cette «technique» ne tuera pas les virus déjà à l’intérieur du corps. Toutefois, elle pourrait vous occasionner des brulures, et elles sont nocives pour les muqueuses (les yeux, la bouche).

Et surtout, surtout, n’ingérez pas de telles substances. Peu importe ce qu’un chef d’État vous suggère.

Ail et huile de sésame : à garder pour le wok

L’ail est excellent pour la santé : mangez-en beaucoup. Il est aussi excellent pour la distanciation. Cependant, même si l’ail a certaines propriétés antimicrobiennes, «rien ne prouve, dans le cadre de la pandémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus», comme l’indique l’OMS.

Et l’huile de sésame? Qu’elle soit enduite sur le corps ou vaporisée dans le nez, cette huile, aussi parfumée soit-elle, ne tuera pas le coronavirus.