Maxime Haché, de Lamèque, prend quelques minutes pour recharger la batterie de sa voiture électrique à la borne de Caraquet.
Maxime Haché, de Lamèque, prend quelques minutes pour recharger la batterie de sa voiture électrique à la borne de Caraquet.

Auto électrique : un rare acheteur de la Péninsule se confie

Réal Fradette
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – Il n’y a pas beaucoup de conducteurs de voitures électriques au Nouveau-Brunswick, et encore moins dans une région rurale comme la Péninsule acadienne. Mais les choses vont assurément changer rapidement, surtout avec de nouvelles initiatives comme la présentation du premier Salon de l’auto électrique, à la mi-mai, à Caraquet.

Maxime Haché conduit fièrement sa Tesla Modèle 3 depuis aout. Chaque jour de la semaine, il part de la maison à Lamèque pour se rendre à son travail à Caraquet, un trajet d’une quarantaine de kilomètres.

Vu de l’extérieur, ce véhicule a l’air de n’importe quel autre. Mais c’est tout sauf une auto «ordinaire», dans un monde où la prochaine génération délaissera les modèles à essence pour la technologie poussée de l’énergie électrique.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Acadie Nouvelle