L’entrée de CBC et Radio-Canada au 250 rue Front Ouest au centre-ville de Toronto.
L’entrée de CBC et Radio-Canada au 250 rue Front Ouest au centre-ville de Toronto.

Renouvèlement des licences de Radio-Canada : La FCFA veut un deuxième centre de production nationale à l’extérieur du Québec

L’Express
L’EXPRESS (Ontario) – La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada appuie «avec réserve» la demande de renouvèlement des licences de CBC/Radio-Canada.

Qu’on se rassure : le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) va renouveler toutes les licences de CBC/Radio-Canada, nonobstant les inévitables critiques à l’endroit d’un diffuseur télé, radio, web dans les deux langues officielles d’un océan à l’autre qui reçoit 1,2 milliard de dollars du gouvernement fédéral.

Trop québécois

En exprimant cette «réticence», le lobby politique des francophones hors Québec tient à communiquer son «insatisfaction par rapport aux émissions nationales et contenus web nationaux de Radio-Canada», toujours jugés trop «québécois».

80 % des francophones du Canada vivent au Québec.

«Ça fait des décennies qu’on dit que nos communautés dénoncent la surreprésentation du Québec dans les contenus nationaux de Radio-Canada», souligne le président de la FCFA, Jean Johnson.