Kiera Boulanger-Rowe
Kiera Boulanger-Rowe

Rapporté par une participante #PJP2018 : La jeunesse au sénat

Kiera Boulanger-Rowe
L’Aquilon
La jeunesse franco-canadienne se retrouve sur la colline Parlementaire dans le cadre du Parlement jeunesse pancanadien (PJP) pour une simulation parlementaire francophone.

Cette simulation parlementaire s’est déroulée au sénat canadien situé au parlement. La centaine de participants ont rempli les sièges du sénat à titre de députés de vraies circonscriptions de partout au Canada.

Lors de la simulation, ces 100 participants étaient divisés en trois partis politiques pour débattre des projets de loi d’importance sur le plan de la politique internationale. Les projets de loi en question portaient sur la bio-ingénierie, les frontières, les aînés canadiens, un mandat de loisir national et l’implication du Canada dans l’OTAN.

Bien que le débat et les amendements se soient bien déroulés, j’étais vraiment surprise par les connaissances politiques et judiciaires de l’audience. Le PJP accueille des jeunes de 14 à 25 ans et cette génération a pu s’exprimer éloquemment en parallèle avec les invités spéciaux, notamment la juge Michèle O’Bonsawin, première juge de la nation Abénaquis nommée au Canada. Les participants ont posé des questions par rapport à la revendication des territoires, la réconciliation, les droits légaux que la jeunesse possède. À la suite de la séance avec l’honorable Michelle O’Bonsawin, la FJCF a mené une activité pour établir les priorités de la jeunesse francophone ; les participants ont formé des groupes pour prioriser les fonds du gouvernement.

Bien que cette jeunesse vienne de partout au Canada, elle partage des idées et des inquiétudes similaires : le sous-financement des écoles francophones, le manque de variété de cours offerts au secondaire et l’éducation postsecondaire francophone.

Les rassemblements jeunesse sont essentiels au réseautage des jeunes et au progrès de la francophonie. Le simple fait de rassembler les individus d’expression française mène à l’épanouissement intellectuel, politique et culturel des jeunes.