Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau.
Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau.

Publicités dans les médias francophones : des obligations violées

Sylvie Branch
Le Droit
Le commissaire aux services en français de l’Ontario dresse un bilan peu reluisant des placements publicitaires du gouvernement provincial dans les médias francophones.

Dans son rapport dévoilé mercredi, Une directive sans direction : les défis des placements publicitaires dans les médias francophones en Ontario, le commissaire François Boileau explique que plusieurs ministères et organismes gouvernementaux continuent de violer leurs obligations résultant de la Loi sur les services en français et de la Directive sur les communications en français. Ces derniers omettent « à plusieurs reprises de publier leurs communications en français dans des médias de langue française », peut-on lire dans le document de 52 pages.

Ces directives avaient été implantées à la suite de recommandations émises en 2011 dans la foulée de l’enquête sur la diffusion d’un dépliant unilingue anglais portant sur la grippe H1N1.

« Malheureusement, sept ans plus tard, force est de constater que cette intégration des services en français n’est pas systématique. Bien au contraire, la multiplication des plaintes reçues par le Commissariat aux services en français démontre que cet enjeu est désormais de nature systémique et qu’aucun cas ne peut être traité comme un cas isolé », peut-on lire dans le rapport.


Lire la suite de l’article complet sur le site du journal Le Droit…