Les Canadiens qui étaient à bord du Diamond Princess séjourneront 14 jours à l’Institut de formation NAV Canada de Cornwall.
Les Canadiens qui étaient à bord du Diamond Princess séjourneront 14 jours à l’Institut de formation NAV Canada de Cornwall.

Rapatriement des Canadiens du Diamond Princess : Cornwall prépare l’accueil

Émilie Pelletier
Le Droit
LE DROIT (Ontario) – Des Canadiens coincés au Japon à bord du bateau de croisière Diamond Princess seront rapatriés au pays, a annoncé le gouvernement fédéral, le samedi 15 février. Ceux qui n’ont pas de symptômes du coronavirus seront envoyés à Trenton pour y être évalués, et seront ensuite mis en quarantaine à Cornwall. Une décision qui est loin de faire l’unanimité dans cette ville de l’Est ontarien.

À leur arrivée à l’Institut de formation NAV Canada de Cornwall, les passagers du navire y seront gardés en quarantaine pendant deux semaines.

La mairesse de Cornwall, Bernadette Clement, qui n’a pas été consultée pour cette décision, déplore le manque d’information de la part du gouvernement fédéral.

Le 16 février, elle a assisté à une rencontre à laquelle participaient entre autres les Forces canadiennes, le Bureau de santé de l’est de l’Ontario, la Croix-Rouge et les employés du centre NAV.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Le Droit