Le maire de Bathurst, Paolo Fongémie.
Le maire de Bathurst, Paolo Fongémie.

Médias sociaux : les politiciens face à la haine

Lili Mercure
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – Trou de cul, imbécile, french fuck, pomme pourrie et idiot, sont quelques exemples d’insultes reçues par les politiciens sur les réseaux sociaux. Si leurs décisions ne font pas toujours l’unanimité, nos élus méritent-ils une telle pluie d’injures? Certains croient que c’est le prix à payer. D’autres diront plutôt qu’il faut éviter de banaliser le phénomène des trolls.

Les médias sociaux ont changé la relation entre les électeurs et les élus. Facebook et Twitter permettent aux politiciens de tâter le pouls des citoyens. Des outils incontournables afin de pouvoir prendre des décisions éclairées.

Seul hic : les dérapages d’internautes s’invitent dans le quotidien des politiciens.

«On se fait ramasser pas à peu près. On n’est pas épargné», souligne Isabelle Thériault, députée libérale provinciale de Caraquet.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Acadie Nouvelle