Louise Imbeault, présidente de la Société nationale de l’Acadie (SNA), s’est réjouie de l’acceptation de la demande de la SNA d’être une partenaire consultative de l’UNESCO.
Louise Imbeault, présidente de la Société nationale de l’Acadie (SNA), s’est réjouie de l’acceptation de la demande de la SNA d’être une partenaire consultative de l’UNESCO.

La Société Nationale de l’Acadie devient partenaire de l’UNESCO

Cédric Thévenin
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – La présidente de la Société nationale de l’Acadie (SNA), Louise Imbeault a annoncé un partenariat entre son association et l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture, l’UNESCO.

«C’est un grand jour pour le peuple acadien, a clamé Louise Imbeault, en conférence. Il s’inscrit dans le projet de paix à travers le monde.»

Elle s’est réjouie de l’acceptation de la demande de la SNA d’être une partenaire consultative de l’UNESCO. Elle a précisé que l’acquisition de ce statut est le fruit de trois ans de travail.


« Ça permettra de mieux faire connaitre le patrimoine acadien et contribuera à l’essor de notre peuple à l’échelle internationale. »
Louise Imbeault, présidente de la Société nationale de l'Acadie (SNA)

La SNA pourrait participer par exemple à la Journée internationale de la langue maternelle. Avec cet évènement, l’UNESCO appelle les décideurs politiques, les enseignants et les parents à s’engager en faveur de l’inclusion dans l’éducation en sauvegardant les langues menacées.

«De plus, la SNA coordonne les démarches pour l’inscription d’importantes archives acadiennes de l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick et de l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse, ainsi que du Centre de recherche du Musée Acadien de l’Île-du-Prince-Édouard, au Registre de la Mémoire du monde du Canada», rappelle Louise Imbault.

Consultez le site du journal Acadie Nouvelle

Ce programme de l’UNESCO met en valeur les documents les plus importants du patrimoine national en tentant de refléter sa diversité.


« J’ajouterai qu’on fait un travail intéressant du côté de la mobilité jeunesse et que ce nouveau partenariat va nous permettre d’accentuer cela. On a de jeunes Acadiens qui souhaitent découvrir le monde et y apporter leur contribution. »
Louise Imbeault, présidente de la Société nationale de l'Acadie (SNA)

L’UNESCO organise par exemple le Forum des jeunes sur le patrimoine mondial, pour encourager la formation et les échanges interculturels en rassemblant des étudiants et des enseignants du monde entier.

La SNA a déjà collaboré avec l’UNESCO pour inscrire en 2012 le paysage de Grand-Pré en Nouvelle-Écosse au patrimoine mondial, à côté de la grande muraille de Chine, de la statue de la Liberté et des pyramides d’Égypte.

L’association est aussi reconnue comme organisme consultatif par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2005. Elle participe ainsi régulièrement aux Sommets de la Francophonie en tant que membre de la délégation d’accompagnement du gouvernement du Canada.