L’animateur Benjamin Vachet avec Stéphanie Chouinard, Amanda Simard et Carol Jolin.
L’animateur Benjamin Vachet avec Stéphanie Chouinard, Amanda Simard et Carol Jolin.

Bilan très positif de la «Résistance» franco-ontarienne : Amanda Simard, Stéphanie Chouinard et Carol Jolin au Club canadien de Toronto

François Bergeron
L'Express
Le bilan d’un an de «Résistance» aux reculs infligés aux Franco-Ontariens le 15 novembre 2018 par le nouveau gouvernement conservateur de Doug Ford est largement positif, même si le Commissariat aux services en français reste intégré au Bureau de l’Ombudsman de l’Ontario.

 «Qui aurait cru il y a un an», indique Carol Jolin, le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, «qu’on aurait aujourd’hui plus de 120 millions $ pour l’Université de l’Ontario français; que les Affaires francophones auraient retrouvé un vrai ministère; et que le premier ministre aurait une conseillère aux affaires francophones?»

Mobilisation inespérée

Tout ça à cause de l’ampleur d’une mobilisation des Franco-Ontariens dépassant de loin toutes les attentes des organisateurs, ont convenu Carol Jolin, la députée indépendante Amanda Simard et la politologue Stéphanie Chouinard, ce mercredi 20 novembre, lors d’un déjeuner-débat du Club canadien de Toronto qui a attiré environ 140 personnes, soit la pleine capacité de la salle dans l’édifice du TIFF Bell Lightbox.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Express