Ce 20 septembre, les électeurs d’Orléans, comme tous ceux du Canada, sont appelés à choisir la personne qui les représentera au Parlement.
Ce 20 septembre, les électeurs d’Orléans, comme tous ceux du Canada, sont appelés à choisir la personne qui les représentera au Parlement.

À Orléans, les candidats révèlent leur priorité

Jean-Marc Pacelli
L'Orléanais
L’ORLÉANAIS (Orléans) – Ce 20 septembre, les électeurs d’Orléans, comme tous ceux du Canada, sont appelés à choisir la personne qui les représentera au Parlement. L’Orléanais a contacté tous les candidats de la circonscription afin de connaitre leur plus grande priorité pour Orléans, si elle ou il était élu.e.

Dans le but de respecter une impartialité, les réponses sont présentées par L’Orl.anais en ordre alphabétique de noms de famille. 

Parti vert

Pour Michael Fintan Hartnett, du Parti vert du Canada, la réponse est simple : «Nous remettre sur pied est la priorité. Nous remettre d’une pandémie qui a changé notre façon de vivre, nos façons de faire des affaires, nos façons d’étudier et nos façons d’interagir.» 

«Nous voulons qu’il s’agisse d’une approche tournée vers l’avenir, qui tient compte des problèmes mondiaux graves comme le changement climatique et des problèmes locaux importants comme le logement abordable, les transports publics fiables et l’éducation.» 

«Plus important encore, cette reprise doit être durable, afin que nos enfants et leurs enfants puissent vivre dans un monde qui n’est pas menacé par le réchauffement climatique et les terribles pandémies. Pour nous remettre sur pied, nous avons besoin d’une vision verte de l’avenir pour Orléans.»

Nouveau Parti démocratique

De son côté, Jessica Joanis, qui défend les couleurs du Nouveau Parti démocratique, affirme que «bien que de nombreux problèmes affectent Orléans, l’un des principaux problèmes que j’aborderai en tant que députée est le logement abordable».

«J’ai personnellement témoigné [sic] comment les prix des logements à Orléans ont augmenté, et j’entends régulièrement en allant de porte-à-porte que les gens ont de la difficulté à payer leurs hypothèques ou loyers. Les investisseurs étrangers et les grandes entreprises de logement achètent des propriétés et font grimper les prix.»

«Le NPD et moi-même allons nous attaquer à la crise du logement en mettant en œuvre des règlements sur le logement qui donnent la priorité aux Canadiens plutôt qu’aux grosses entreprises.»

<em>L’Orléanais</em> a contacté tous les candidats de la circonscription afin de connaitre leur plus grande priorité pour Orléans, si elle ou il était élu.e.

Consultez le site du journal L’Orléanais

Parti libéral

Pour Marie-France Lalonde, du Parti libéral du Canada et députée sortante, elle voit sa priorité de cette façon : «À titre de fière francophone, mère de famille, rotarienne, membre de la Légion d’Orléans, ancienne femme d’affaires et travailleuse sociale, les soins aux aîné.e.s, les langues officielles, l’inclusivité, l’appui à nos vétérans, un système de santé fort et l’essor de nos entreprises locales s’allient pour former ma priorité pour Orléans, le bienêtre de notre communauté.» 

«Nous avons connu une croissance exponentielle au cours des dernières années. Notamment, avec l’arrivée du train léger, Orléans se positionne comme une communauté verte, connectée et bonne pour les affaires. Je veux continuer à faire avancer Orléans, et je m’engage à soutenir la construction du nouveau MIFO, étendre le projet pilote CotravailGC, moderniser la Loi sur les langues officielles et continuer à soutenir une économie plus verte.»

Parti conservateur

Finalement, Mary-Elsie Wolfe, la candidate du Parti conservateur du Canada, assure : «Si je suis élue comme députée d’Orléans, ma priorité pour notre circonscription sera de travailler avec diligence pour aider à assurer l’avenir de notre circonscription et de tous les Canadiens.» 

«La tâche qui nous attend est énorme, mais pas insurmontable avec le bon leadeurship et le bon plan. Erin O’Toole a présenté un plan solide pour garantir les emplois, la responsabilité, l’économie, la santé mentale et le pays. Je travaillerai sans relâche pour m’assurer que les gens méritants d’Orléans soient bien représentés à la table alors que notre gouvernement met ces promesses en action!»

Parti populaire du Canada et candidat indépendant

Spencer Oklobdzija, du Parti populaire du Canada, et le candidat indépendant André Cléroux n’ont donné aucune suite à notre demande.