Christian Darrosé a choisi un véhicule pour le moins original pour sa traversée du Canada : une Citroën de 1923, surnommée Mamie Blue.
Christian Darrosé a choisi un véhicule pour le moins original pour sa traversée du Canada : une Citroën de 1923, surnommée Mamie Blue.

Parti de Vancouver, Christian Darrosé est en route pour Saint-Jean : D’un océan à l’autre pour la bonne cause

Jean-Simon Milette
Le Droit
Christian Darrosé a choisi un véhicule pour le moins original pour sa traversée du Canada : une Citroën de 1923, surnommée Mamie Blue. L’objectif de ce périple de 8000 km? Sensibiliser la population au sujet des accidents vasculaires cérébraux.

Christian Darrosé a décidé de joindre l’utile à l’agréable en mettant sa passion pour les voitures au service d’une cause qui lui tient à cœur.

C’est à bord de sa Citroën Type C « Trèfle » de 1923, surnommée Mamie Blue, que le Français a entrepris de traverser le Canada d’ouest en est.

Il s’agit d’un défi de taille étant donné que le véhicule de près d’un siècle est doté d’un moteur à quatre cylindres de 11 chevaux qui limite la vitesse moyenne à 50 km/h. Avec une fiabilité incertaine, le pilote doit se limiter à seulement quelques heures de route et environ 200 km par jour. Malgré tout, jusqu’à présent, le voyage se déroule sans anicroche.

« À l’heure où on se parle, la voiture affiche 5800 km au compteur et la mécanique se porte bien », souligne M. Darrosé.

Le périple de plus de 8000 km revêt une importance particulière pour M. Darrosé, lui qui se sert de ce voyage pour sensibiliser la population au sujet des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ayant lui-même perdu des proches aux suites d’un AVC, il s’est donné comme mission de sensibiliser le plus de gens possible à cette cause qui lui est chère.


Lire l’article intégral sur le site du journal Le Droit