La ministre du Revenu, l’honorable Diane Lebouthillier, accompagnait la ministre Joly à Saskatoon et elle a profité de l’occasion pour rencontrer les membres de la Fédération des aînés de Saskatoon.
La ministre du Revenu, l’honorable Diane Lebouthillier, accompagnait la ministre Joly à Saskatoon et elle a profité de l’occasion pour rencontrer les membres de la Fédération des aînés de Saskatoon.

Nouveau rôle, nouveaux défis pour la ministre Mélanie Joly

Nicolas Roussy
L'Eau Vive
La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie Mélanie Joly a rencontré le réseau associatif fransaskois, en septembre. L’Eau vive a profité de l’occasion pour s’entretenir avec elle.

Les 11 et 13 septembre dernier, la ville de Saskatoon recevait les députés et ministres du gouvernement fédéral à l’occasion d’un caucus qui s’y tenait. Certains ministres ont profité de leur présence en Saskatchewan pour s’entretenir avec les communautés concernées par leurs différentes responsabilités. C’est dans ce cadre que la ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a rencontré le réseau associatif fransaskois. L’Eau vive a profité de l’occasion pour s’entretenir avec la ministre Joly.


L’Eau vive (EV) : Comment vous vous sentez face à votre nouveau rôle, votre nouveau mandat à titre de ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie ? 

Mélanie Joly (MJ) : Je suis très excitée par le nouveau mandat. Premièrement, en matière de langues officielles, on poursuit le travail qui a été entamé. Mais aussi on lance la grande discussion concernant la modernisation de la Loi sur les langues officielles, discussion qui n’a pas eu lieu depuis des décennies. Cette loi, rappelons-le, est d’une complexité infinie et soulève des enjeux très importants pour l’avenir du fait français au pays.

Ça me fait encore et toujours plaisir de promouvoir la francophonie canadienne, mais aussi d’amener cela à l’international. Être en charge de la Francophonie internationale, c’est un nouveau rôle pour moi. C’est une façon de vivre l’expérience de la diplomatie canadienne et le premier ministre m’a donné la responsabilité du dossier de TV5 monde et de TV5 Québec-Canada et aussi de promouvoir le fait français sur le web, via l’Organisation internationale de la Francophonie.

Et en matière touristique, je vous rappelle que l’industrie du tourisme est la plus importante dans le monde, elle vaut 7,6 trilliards de dollars, plus que le pétrole et l’automobile. Cette industrie est en croissance de 4 % par année. Cette industrie est d’ailleurs le plus en croissance dans le monde. Au Canada, nous étions dans le top 10 des destinations dans le monde, mais à cause des coupures effectuées par le gouvernement conservateur après les jeux de Vancouver, on se retrouve maintenant au 17e ou 18e rang.


Lire l’article dans son intégralité sur le site de L’Eau vive.