Le nouveau président de l’Assemblée législative, le libéral Daniel Guitard.
Le nouveau président de l’Assemblée législative, le libéral Daniel Guitard.

Nouveau-Brunswick : Les principes et le parti d’abord pour le président de l’Assemblée

Pascal Raiche-Nogue
Acadie Nouvelle
Acadie Nouvelle, NB. Daniel Guitard prévoit demeurer président de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. Il veut cependant mettre une chose au clair : il n’hésitera pas à démissionner si Blaine Higgs s’aventure dans une voie contraire à ses principes.

Daniel Guitard prévoit demeurer président de l’Assemblée législative, du moins pour l’instant. Il veut cependant mettre une chose au clair : il n’hésitera pas à démissionner si Blaine Higgs s’aventure dans une voie contraire à ses principes.

Le gouvernement de Brian Gallant est tombé, vendredi dernier, lorsque les progressistes-conservateurs et les alliancistes ont voté contre son discours du Trône.

Même si ses collègues libéraux ont été renvoyés dans l’opposition officielle et que Blaine Higgs s’apprête maintenant à s’installer aux commandes, le député de Restigouche-Chaleur est prêt à rester en poste.

« Pour l’instant, je vais demeurer président de l’Assemblée », confirme Daniel Guitard en entrevue téléphonique avec l’Acadie Nouvelle.

Deux choses pourraient l’amener à démissionner et à redevenir un simple député dans l’opposition officielle, dit-il.

« Je suis un libéral loyal et si le patron me demande de quitter [le poste] à un moment donné, je vais suivre les consignes. La deuxième chose qui me sortirait de la position, c’est si le gouvernement de M. Higgs entreprend des actions qui sont contre mes principes. »


Lire l’article complet sur le site de l’Acadie Nouvelle.