La lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, Jocelyne Roy Vienneau,
La lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, Jocelyne Roy Vienneau,

Nouveau-Brunswick, Discours du Trône : le gouvernement fait les yeux doux à l’opposition

Mathieu Roy-Comeau
Acadie Nouvelle
Acadie Nouvelle, NB. C’est le 2 novembre que les élus du Nouveau-Brunswick voteront sur le discours du Trône. Le Parti libéral doit convaincre au moins quatre députés de l’opposition de voter en faveur afin de demeurer au pouvoir.

Le 23 octobre, le gouvernement de Brian Gallant jouait son avenir en présentant un discours du Trône qui fait la part belle au compromis et à la collaboration.

Afin d’obtenir la faveur de l’opposition, les libéraux ont présenté un ordre du jour fortement inspiré des plateformes des autres partis politiques, mardi, à Fredericton.

Ils proposent notamment de s’attaquer à la pénurie de travailleurs paramédicaux, au glyphosate et au déficit budgétaire.

Les libéraux ont aussi mis de l’eau dans leur vin en omettant plusieurs de leurs promesses électorales comme le gel des tarifs d’électricité, l’élargissement du programme de scolarité gratuite et les millions de dollars en investissement dans les infrastructures.

Le Parti libéral doit convaincre au moins quatre députés de l’opposition de voter pour son discours du Trône afin de demeurer au pouvoir.

« Il sera important que les quatre partis politiques trouvent un terrain d’entente afin de servir les intérêts de la population du Nouveau-Brunswick », a souligné le gouvernement dans le discours qui a été lu par la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau.

Le gouvernement suggère aussi plusieurs initiatives pour modifier le fonctionnement de l’Assemblée législative et faire plus de place aux partis d’opposition.

Les libéraux souhaitent notamment accorder le statut de parti officiel à l’Alliance des gens et au Parti vert même si ceux-ci n’ont pas fait élire suffisamment de députés selon le règlement.


Lire l’article complet sur le site d’Acadie Nouvelle.