Loi sur les services en français : « Il faut que ça bouge avant les élections », dit l’AFO

Daniel Leblanc
Le Droit
À moins de huit mois des prochaines élections provinciales, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) augmente d’un cran la pression sur le gouvernement Wynne au sujet de l’attendue refonte de la Loi sur les services en français (LSF).

« Lors de notre rencontre avec la première ministre à l’occasion de la Journée des Franco-Ontariens, on lui a demandé de donner suite à l’annonce de la ministre (des Affaires francophones) Marie-France Lalonde, qui a promis en novembre 2016 de revoir la Loi. Les partis d’opposition sont en accord avec nos propositions. Le contraire m’aurait surpris, car ce qu’on demande n’est pas extravagant ou ne vient pas d’une autre planète. Ce sont des choses plausibles et justifiées », lance le président Carol Jolin.


Francopresse : Lire la suite…