Les problèmes financiers sont de plus en plus courants chez les aînés

Patrick Lacelle
Acadie Nouvelle
Acadie Nouvelle, NB. Le nombre de personnes âgées insolvables a plus que doublé en neuf ans au Canada. Placements trop petits et perte d’énergie sont à pointer du doigt, estime une spécialiste dans le domaine.

Le nombre de personnes âgées insolvables a plus que doublé en neuf ans au Canada. Une spécialiste dans le domaine au Nouveau-Brunswick lance un cri d’alarme et demande aux travailleurs de mieux se préparer à la retraite.

Le nombre de personnes insolvables âgées de 65 ans et plus au Canada est passé de 6600 en 2007 à 14 000 en 2016 selon le Bureau sur surintendant des faillites du Canada. De plus, la dette de consommation des aînés a augmenté de 2,8 % en 2018 d’après Equifax. Le taux d’entre eux qui ne sont plus en mesure de payer leurs dettes a grimpé de 4 %.

Sarah Morrison, syndique pour Grant Thornton au Nouveau-Brunswick, explique cette situation par un accès trop facile au crédit. Elle le remarque chaque jour lorsque des gens viennent à son bureau pour trouver une solution à leur endettement.

« Je pense que pour les personnes âgées, dans le temps, dans les années 1970 et 1980, c’était vraiment difficile d’avoir du crédit. Ce n’était pas aussi facile qu’aujourd’hui. Maintenant, ils vont magasiner au Wal-Mart et au Canadian Tire et ils donnent les cartes de crédit l’une après l’autre. J’en ai même vu avec trois différentes cartes de crédit pour Canadian Tire », s’exclame la spécialiste.

En moyenne, les aînés ont une dette de 16 000$. Il s’agit du groupe d’âge le moins endetté, mais celui où le taux d’endettement augmente le plus rapidement.


Lire l’article complet sur le site de l’Acadie Nouvelle.