Yolande Painchaud se souvient que la robe de mariée de sa grand-mère ne quittait jamais la famille lors des déménagements. Elle est fabriquée à la main, d’un mélange de cachemire, de satin et de dentelle.
Yolande Painchaud se souvient que la robe de mariée de sa grand-mère ne quittait jamais la famille lors des déménagements. Elle est fabriquée à la main, d’un mélange de cachemire, de satin et de dentelle.

Le Musée acadien acquiert de nouveaux artefacts Arsenault-Gallant Ericka Muzzo (La Voix acadienne)

Ericka Muzzo
La Voix acadienne
La Voix acadienne, IPÉ. Le Musée acadien a accueilli des centaines de pièces de correspondance, de photos et de vêtements la collection d’archives et d’artefacts d’une famille Arsenault, à la mi-novembre.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que le Musée acadien de l’Î.-P.-É. a accueilli la collection d’archives et d’artefacts de Yolande Painchaud, à la mi-novembre. Une causerie a été organisée pour l’occasion, permettant à la dame de transmettre l’histoire de sa famille et de partager certains « trésors » qui seront désormais logés à l’Île.

Des centaines de pièces de correspondance, de photos et de vêtements s’ajoutent ainsi à la collection du Musée. Sans oublier la pièce de résistance : la robe de mariée de Marie-Anne Arsenault, la grand-mère de Yolande Painchaud. « C’est rare que l’on reçoive autant d’items en même temps, et dans ce cas-ci on a même l’histoire derrière chacun », dit avec enthousiasme la directrice du Musée, Rachel Lapointe.

La collection a non seulement le potentiel de faire partie de plusieurs expositions, elle peut aussi permettre de découvrir de nouveaux liens entre des figures de l’Île.

Lire l’article complet sur le site de La Voix acadienne.



« « Je me sens chez moi, ici » »
Yolande Painchaud