Le nom de Maxim Baril-Blouin s’ajouterait à la liste des victimes du fentanyl au pays.
Le nom de Maxim Baril-Blouin s’ajouterait à la liste des victimes du fentanyl au pays.

Le décès d’un jeune franco-yukonnais soulève des questions

Marie-Hélène Comeau
L’Aurore boréale
Maxim Baril-Blouin, 26 ans, est mort en détention le 13 juillet à Edmonton. La cause de son décès n’a pas été confirmée par le ministère de la Justice albertain, mais selon un document obtenu par CBC, la mort serait liée à une surdose de fentanyl.

Maxim Baril-Blouin, 26 ans, est mort en détention le 13 juillet dernier à Edmonton. La cause de son décès n’a pas été confirmée par le ministère de la Justice albertain, mais selon un document interne obtenu par CBC, la mort du jeune homme serait liée à une surdose de fentanyl.

Maxim, qui était atteint du syndrome d’alcoolisme fœtal, est décédé cinq heures et treize minutes après son internement au Centre de détention d’Edmonton. Plus tard, ce même jour, six autres cas de surdose ont eu lieu dans une autre aile du même centre de détention. Les six hommes ont pu toutefois être réanimés et hospitalisés. Une enquête sur la mort de Maxim Baril-Blouin doit maintenant être menée par le ministère afin de comprendre comment un tel événement a pu se produire.


Lire l’article intégral sur le site de L’Aurore boréale