Langues officielles : la SANB propose des changements majeurs

Pascal Raiche-Nogue
Acadie Nouvelle
La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) propose l’adoption de changements majeurs à la Loi sur les langues officielles. Devant comité sénatorial, lundi soir à Ottawa, ses dirigeants ont argumenté qu’il est grand temps que le Nouveau-Brunswick cesse d’être traité comme les autres provinces.

Le président par intérim de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, Joey Couturier, ainsi que deux de ses collègues étaient de passage dans la capitale nationale afin de comparaître devant le Comité sénatorial permanent des langues officielles.

Ce dernier mène présentement une ambitieuse étude sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles (LLO), adoptée en 1969 et qui n’a subi qu’une seule révision majeure depuis, en 1988.

Dans un communiqué de presse publié quelques heures avant sa comparution, Joey Couturier a indiqué que la contribution de son organisme s’inscrit « dans une démarche qui cherche à donner au Nouveau-Brunswick la reconnaissance qui lui revient ».


Lire l’article complet sur le site de l’Acadie Nouvelle… (un abonnement peu être requis)