Fort Smith aux TNO, est identifié comme ayant des locuteurs cri et chipewyan.
Fort Smith aux TNO, est identifié comme ayant des locuteurs cri et chipewyan.

Langues autochtones : plan de sauvetage

Denis Lord
L’Aquilon
La ministre Caroline Cochrane a déposé le Plan d’action sur les langues autochtones des Territoires du Nord-Ouest 2018-2022 à l’Assemblée législative le 25 mai. Un plan qui suscite enthousiasme et méfiance.

Le Plan d’action sur les langues autochtones des Territoires du Nord-Ouest 2018-2022 suscite enthousiasme et méfiance.

La commissaire aux langues officielles des Territoires du Nord-Ouest Shannon Gullberg s’est déclarée satisfaite du Plan d’action, qui, a-t-elle écrit à L’Aquilon, s’aligne avec certaines de ses recommandations, comme le respect des droits linguistiques prévus dans la Loi sur les langues officielles.

« C’est ce que je préconise depuis des années, ajoute-t-elle. Il enjoint par ailleurs au gouvernement d’établir un plan d’action afin d’accroitre la visibilité des langues autochtones dans la fonction publique. Pour ce faire, il faut que le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (TNO) établisse des lois et des politiques pour augmenter les services linguistiques. [...] Encore une fois, il a été clairement dit que la législation est vague et inefficace. »


Lire l’article intégral dans le site de L’Aquilon