Extrait de la politique GÉN-303 sur l'admission des élèves.
Extrait de la politique GÉN-303 sur l'admission des élèves.

L’admission des non-ayants droit est regardée à la loupe par la CSLF

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
LA VOIX ACADIENNE (Ile-du-Prince-Édouard) – Il y a seulement quelques mois, La Commission scolaire de langue française (CSLF) aurait pu décider de réviser l’ensemble de ses politiques, sans que personne le sache. En effet, bien que les réunions aient toujours été publiques, très peu de personnes y assistaient dans le passé. Puis, par souci de transparence, voici que les ordres du jour sont diffusés à l’avance, que des procès-verbaux sont rendus publics et que les réunions sont diffusées en direct sur Facebook, et qu’elles peuvent être visionnées en tout temps.

Le président de La Commission scolaire de langue française, Gilles Benoit, croit que c’est en partie ce qui explique qu’un sujet comme une révision de politique, une tâche somme toute assez normale pour une commission scolaire, prenne autant d’ampleur. 

«À notre récente réunion, nous avons commencé à discuter du besoin de réviser nos politiques, ce que nous devons faire régulièrement, pour les mettre à jour. Comme à chaque réunion nous recevons des demandes d’admission pour des non-ayants droit, nous avons décidé de commencer avec notre politique d’admission», a expliqué le président Gilles Benoit.