Pascal Boyer a été finaliste dans la catégorie Meilleure animation – jeunesse aux Prix Gémeaux 2019 pour Flippons 2018.
Pascal Boyer a été finaliste dans la catégorie Meilleure animation – jeunesse aux Prix Gémeaux 2019 pour Flippons 2018.

La revue de l’année franco-ontarienne Flippons de retour

Charles-Antoine Côté
Charles-Antoine Côté
Francopresse
La revue Flippons, produite pour la première fois par TFO en 2018, sera de retour pour une deuxième édition. La mouture 2019 de la revue humoristique des moments marquants de l’année en Ontario français, enregistrée à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins à Ottawa le 6 décembre, sera diffusée le 31 décembre.

La première édition de l’émission (Flippons 2018) avait été marquée par les coupes du gouvernement Ford. Toutefois, selon Pascal Boyer, l’édition de cette année se concentrera moins sur les enjeux francophones. «En 2019 il n’y a pas eu d’évènement aussi marquant pour les Franco-Ontariens qu’en 2018. Évidement il y a eu des tragédies et des bons coups, etc., mais on dirait qu’il n’y a pas eu de gros point majeur sur lequel on pouvait capitaliser cette année.»

Néanmoins, 2019 fut riche en actualité sportive avec la victoire des Raptors de Toronto et celle de Bianca Andreescu aux internationaux des États-Unis. Côté politique, les élections, le blackface de Justin Trudeau, les frasques de Donald Trump et la nouvelle controverse provoquée par Denise Bombardier devraient offrir de quoi amuser les téléspectateurs.

«Les personnages qui doivent être écorchés vont être écorchés», promet Pascal Boyer.


Devant public

Pascal Boyer, finaliste aux prix Gémeaux de la télévision pour son animation de Flippons 2018, est de retour à la barre de l’émission avec une équipe de chroniqueurs composée de Nadia Campbell à la culture, Mathieu Pichette à l’écologie et Alexandre Bisaillon au sport. S’ajoutent cette année de nouvelles collaboratrices : Diandra Grandchamps, chroniqueuse web, et Évelyne Roy-Molgat, chroniqueuse politique. La production promet également des surprises au public avec des sketchs mettant en vedette d’autres comédiens et personnalités.

Cette année, l’émission sera enregistrée devant le public. La présence des spectateurs pourrait rajouter de l’authenticité à l’émission, mais comporte également son lot de défis d’après l’humoriste et chroniqueur Alexandre Bisaillon, qui avait cette réflexion avant le tournage : «Il va falloir être dans le moment présent et ne pas trop y penser puisque se tromper devant le public ce n’est pas la même chose qu’en studio. Il faut aussi gérer ce public, gérer les rires, gérer les pauses, etc. Cependant, moi en tant qu’humoriste j’aime ça quand il y a un public. Le fait d’entendre la foule rire, ça me motive.»


Une nouvelle tradition?

Fabienne L’Abbé, productrice de l’émission, espère voir la tradition se concrétiser avec le retour de Flippons cette année. «Faire une revue de l’année franco-ontarienne à TFO, c’est un rêve depuis 30 ans. Les Franco-Ontariens n’ont jamais eu leur propre Bye Bye donc c’est sûr que pour nous ç’a été un privilège d’avoir eu la chance de le faire pour la première fois et avec le souhait de le refaire année après année.»