Mark Fury préside le Comité de Modification aux lois (Photo : Norbert LeBlanc)
De gauche à droite : Marie Claude Rioux, Ghislain Boudreau, lors des séances du Comité de Modification aux lois
Mark Fury préside le Comité de Modification aux lois (Photo : Norbert LeBlanc) De gauche à droite : Marie Claude Rioux, Ghislain Boudreau, lors des séances du Comité de Modification aux lois

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse devant le Comité de modification aux lois

Norbert LeBlanc
Le Courrier
Le lundi 9 avril, le Comité de modifications aux lois de la Nouvelle-Écosse discutait du projet de loi 99, qui traite de la création d’un comité d’étude sur la délimitation des frontières électorales qui touche la communauté acadienne.

Passé en 2e lecture le 5 avril, le projet de loi doit cependant être étudié par le comité avant de passer en troisième lecture. La Fédération des Acadiens de la Nouvelle-Écosse (FANE) était présente.

La FANE s’est fortement opposée à la disposition permettant à la Commission de regrouper des circonscriptions non contigües, et elle s’est opposée également au Comité spécial qui veut fixer le nombre maximal et minimal de circonscriptions.

La FANE, a présenté un mémoire contenant un bref historique de l’Acadie en Nouvelle-Écosse et la révision de la carte électorale 2012, mais aussi le rapport de la Commission sur la représentation effective.

Norbert LeBlanc, président du Conseil acadien de Par-en-Bas, a argué que la création de la circonscription d’Argyle-Barrington ne répondait pas aux besoins des Acadiens d’Argyle. Il a également rappelé que la Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse avait décrété que l’élimination des circonscriptions protégées était inconstitutionnelle, et qu’il fallait corriger cette injustice à l’égard des Acadiens de la province.

Brenda Pickup et Elaine Thimot, respectivement présidente du Conseil Communautaire du Grand-Havre et membre de la Société acadienne de Clare, ont présenté leur avis sur la réintégration des circonscriptions protégées. Le directeur général de la Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse Daniel Theriault a lui aussi milité pour les circonscriptions protégées, et il a signalé que la FéCANE appuyait la position de la FANE.

Lenora Zann, députée néo-démocrate de Truro et membre du Comité de modification, a admis que son parti politique avait tort de préconiser l’élimination des circonscriptions protégées. Selon elle, il est primordial de tenir des consultations avec la communauté acadienne et de corriger toutes les injustices du passé.

Une deuxième rencontre du comité de Modification aux lois a eu lieu le jeudi 12 avril, mais, au chagrin des Acadiens, le gouvernement a refusé de considérer les modifications proposées par la communauté acadienne.