Éric Mathieu Doucet a défendu le travail du comité organisateur lundi soir.
Éric Mathieu Doucet a défendu le travail du comité organisateur lundi soir.

Jeux de la Francophonie 2021 : Le comité organisateur estime avoir bien fait son travail

Simon Delattre
Acadie Nouvelle
Acadie Nouvelle, NB. Alors que le Nouveau-Brunswick avait prévu un budget de 17 millions $ pour les Jeux de la Francophonie 2021, la facture s’élève à 130 millions $. Les membres du comité organisateur ne se disent pas responsables.

Les membres du comité organisateur des Jeux de la Francophonie 2021 affirment ne pas être responsables d’avoir établi un budget largement sous-évalué dans le dossier de candidature de Moncton-Dieppe.

Au moment de soumettre sa candidature, en 2015, le Nouveau-Brunswick annonçait des coûts maîtrisés et un budget de 17 millions $. Trois ans plus tard, le comité organisateur présente une facture de 130 millions $, presque huit fois supérieure aux prévisions initiales.

Les municipalités de Moncton et Dieppe refusent d’engager des fonds supplémentaires et le gouvernement Higgs a fait savoir que la province ne peut simplement pas se permettre de telles dépenses. Face au tollé suscité par l’escalade des coûts, le comité organisateur a décidé de répondre aux questions des journalistes lors d’une conférence de presse, lundi soir.

En 2015, Éric Mathieu Doucet, président du comité organisateur, et Éric Larocque, directeur général, participaient à titre de bénévoles au comité de candidature, composé essentiellement de fonctionnaires provinciaux.

Le rôle des bénévoles, explique Éric Mathieu Doucet, n’était pas d’évaluer les coûts et il se limitait à consulter les municipalités ainsi que les associations sportives de la région. Il renvoie la balle du côté du gouvernement Gallant.


Lire l’article complet sur le site de l’Acadie Nouvelle