Le ministre d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), Ahmed D. Hussen.

Initiatives bonifiées en immigration et en rétention

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
Le 10 juillet, les ministres et gouvernements qui forment le Comité de direction de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique ont fait quelques annonces intéressantes en immigration, notamment.

L’immigration est au cœur de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique. Cette stratégie, lancée en juillet 2016 par le gouvernement du Canada et les gouvernements des quatre provinces de l’Atlantique, a mis en place un cadre de collaboration fédéral-provincial pour stimuler la croissance dans la région de l’Atlantique.

Le 10 juillet 2018, les ministres et gouvernements qui forment le Comité de direction de la Stratégie ont tenu une rencontre à Summerside à l’Île-du-Prince-Édouard pour rendre compte des progrès et en profiter pour faire quelques annonces intéressantes en immigration, notamment.

Le ministre d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), Ahmed D. Hussen, a annoncé que le très apprécié projet pilote en immigration pour l’Atlantique serait augmenté de 500 places, pour un total de 2500 places en 2018. Ce projet pilote, qui a connu un départ plus lent qu’espéré, a gagné en popularité en 2018, si bien que 1000 entreprises du Canada Atlantique se sont inscrites pour avoir le droit de faire des offres d’emplois à des immigrants, pour répondre à leurs besoins en ressources humaines qualifiées.

« Ces entreprises ont fait pas moins de 2000 offres d’emplois. Les 500 places additionnelles vont permettre aux provinces de continuer à parrainer des entreprises qui pourront à leur tour recruter les talents dont elles ont besoin pour continuer à croître et à faire croître l’économie de l’Atlantique ». 

Contrairement aux programmes de travailleurs immigrants temporaires, les employés qui entrent par le projet pilote atlantique peuvent postuler pour leur résidence permanente. Depuis le début du projet, au moins 900 demandes ont été faites à IRCC et plus de la moitié a été approuvée.

Le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, a salué la décision d’IRCC d’ajouter 500 places au programme pilote d’immigration pour l’Atlantique. « Nos employeurs ont été très actifs et en 2017, ils ont rempli les places qui leur étaient allouées, et de nouveau en 2018. Pour nous, c’est une bonne nouvelle. Et c’est un domaine où nous pouvons sans doute enseigner quelque chose au reste du Canada. Nos employeurs sont très engagés dans l’intégration et l’établissement de leurs nouveaux employés et de leur famille. Leur engagement va bien au-delà du travail », a soutenu le premier ministre. 

Également en immigration, le programme néo-écossais « Étudier pour s’y établir », qui vise les étudiants internationaux, sera étendu aux autres provinces de l’Atlantique dès cet été. 


«  Les étudiants internationaux injectent 15,5 milliards de $ dans l’économie canadienne. Nous voulons en attirer plus dans nos excellentes institutions, et nous voulons les aider à s’établir ici et à y faire leur vie. C’est pourquoi, dès cet été, nous embaucherons un coordonnateur dans chacune des provinces pour attirer et retenir les étudiants internationaux »
Ministre Ahmed D. Hussen.