Graphiques
Graphiques

Le mouvement pour la représentation proportionnelle mixte ne s’essouffle pas

Catherine Paquette
La Voix acadienne
À l’Île-du-Prince-Édouard, des groupes s’activent pour faire connaître la représentation proportionnelle mixte. Qu’elles aient lieu à cet automne ou au printemps, les élections provinciales seront jumelées à un référendum sur la réforme du mode de scrutin.

Malgré le démantèlement de la Coalition pour la représentation proportionnelle mixte de l’Î.-P.-É. à la fin du mois de mai, des groupes s’activent toujours pour faire connaître ce mode de scrutin, en vue des prochaines élections provinciales.

Qu’elles aient lieu à l’automne 2018 ou au printemps 2019, les élections seront jumelées à un nouveau référendum sur la réforme du mode de scrutin de la province.

Certains membres de l’ancienne coalition se sont donc regroupés à nouveau sous une nouvelle structure, le Réseau pour la représentation proportionnelle mixte (RPM). Ils souhaitent que le mode de scrutin uninominal majoritaire à un tour soit remplacé par la représentation proportionnelle mixte.

Avec un nouveau site internet qui contient un forum de discussion, le groupe de militants souhaite garder la conversation active sur le sujet de la RPM.

Cet automne, ces quelques militants s’affairent à mobiliser et informer la population pour le prochain référendum, dont la date sera fixée par le premier ministre Wade MacLauchlan.


Lire l’article intégral sur le site de La Voix acadienne