Les ambassadeurs de la tournée Bonjour my friend, Shaundal Jandu et Laura Lussier.
Les ambassadeurs de la tournée Bonjour my friend, Shaundal Jandu et Laura Lussier.

Tournée Bonjour My Friend : La dualité linguistique canadienne bien vivante

Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Un documentaire d’une soixantaine de minutes sur la dualité linguistique au pays a été lancé lundi. Il se veut un reflet de la tournée nationale Bonjour My Friend effectuée par les ambassadeurs Laura Lussier et Shaunpal Jandu dans dix provinces, d’avril à juin, et des commentaires qu’ils ont reçus lors de conférences et de vox pop, de Victoria à Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador).

Le documentaire et un livre en lien avec les commémorations du 50e anniversaire de l’adoption de la première Loi sur les langues officielles ont été lancés lundi soir à Ottawa. L’évènement était organisé par la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures. « Nous avons parlé à des jeunes, des moins jeunes, des gens d’organismes communautaires et d’écoles pour promouvoir, célébrer et sensibiliser la population canadienne à la dualité linguistique », a expliqué Mme Lussier, qui vit à Winnipeg. Les deux ambassadeurs se sont dits enchantés par la réception qu’ils ont eue des gens durant leur traversée du pays, et ce, même si certaines personnes rencontrées ne sont pas très chaudes à l’idée des langues officielles.

«La majorité des gens à qui nous avons parlé était sympathique à la dualité linguistique. C’est vraiment intéressant d’entendre les anglophones dire qu’ils sont pour la dualité linguistique même s’ils ne parlent pas le français. Ils se disent fiers que le Canada ait deux langues officielles, et que ça fait partie de leur identité comme Canadiens et Canadiennes», a partagé M. Jandu.

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Le Droit