Georges Arsenault promeut le tricentenaire de la présence française à l’Ile depuis plusieurs années.
Georges Arsenault promeut le tricentenaire de la présence française à l’Ile depuis plusieurs années.

Ile Saint-Jean/Ile-du-Prince-Édouard 1720-2020 : un tricentenaire à célébrer

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
L’année 2020 marquera le tricentenaire de la fondation de la colonie de l’Ile-Saint-Jean par la France. Il s’agira donc du 300e anniversaire de l’arrivée des premiers Français et Acadiens à l’Ile-du-Prince-Édouard, donc du début de la colonisation de l’Ile. Un très grand nombre de Prince-Édouardiens descendent de ces premiers habitants. C’est pourquoi Georges Arsenault aimerait que le tricentenaire soit célébré par tous et partout dans l’Ile.

Depuis environ deux ans, alors que la communauté acadienne et francophone de l’Ile préparait le Congrès mondial acadien, Georges Arsenault s’assurait qu’on garde à l’esprit que l’année suivante, 2020, sera l’année où l’on marquera le 300e anniversaire de l’arrivée des premiers colons français et acadiens pour fonder la colonie qui allait devenir l’Ile-du-Prince-Édouard.

Même s’il s’agissait seulement le 300e anniversaire de la présence française à l’Ile-du-Prince-Édouard, ce serait une raison suffisante pour le crier sur tous les toits, mais en plus, c’est véritablement le 300e anniversaire du début de l’agriculture et de la pêche commerciale. «On peut donc dire que 2020 marque le tricentenaire de ces deux occupations dans la province», a indiqué Georges Arsenault le 23 octobre dernier, alors qu’il participait à l’assemblée générale annuelle de l’Association du Musée acadien. 


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal La Voix acadienne