Louis V. Patry, cofondateur et ancien vice-président de la SFOPHO et Édith Dumont, vice-rectrice de l’UOF, figuraient parmi les lauréats aux prix Bernard Grandmaître. 
Louis V. Patry, cofondateur et ancien vice-président de la SFOPHO et Édith Dumont, vice-rectrice de l’UOF, figuraient parmi les lauréats aux prix Bernard Grandmaître. 

Édith Dumont remporte le prix Bernard Grandmaître 2020

Jean-Marc Pacelli
L'Orléanais
L’ORLÉANAIS (Orléans) – C’est à Édith Dumont qu’est revenu le prix Bernard Grandmaître 2020. L’ancienne directrice de l’éducation du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), désormais vice-rectrice de l’Université l’Ontario français (UOF), a ainsi été préférée par le jury à l’Orléanaise Trèva Cousineau, au cours d’un gala tenu le 20 février dernier à l’Édifice de l’horticulture du parc Lansdowne. «Je me sens extrêmement reconnaissante et honorée», a affirmé la lauréate.

Elle tient toutefois à préciser qu’il s’agit d’une victoire partagée : «Quand on est francophone en milieu minoritaire, la force du développement, du rayonnement et de la pérennité de notre culture et de notre langue est un effort collectif. J’aurais souhaité que le prix se transforme en confettis pour qu’il retombe sur la communauté.»

Le 13 avril prochain, Mme Dumont joindra les rangs de l’Université de l’Ontario français à titre de vice-rectrice aux partenariats, aux collectivités et à l’international, mettant ainsi terme à une carrière de 32 ans dans le secteur de l’éducation élémentaire et secondaire. «J’ai de la peine de quitter une famille. Par contre, je ressens toute l’énergie qu’apporte un nouveau projet, surtout à l’étape de la création.»

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Orléanais