Au podium : le secrétaire d’État français Jean-Baptiste Lemoyne. De g. à d. : l’animatrice Marjorie April, la ministre ontarienne Marie-France Lalonde, le fondateur de BlueOrange Capital Bertrand Badré, la fondatrice de mécènESS Éthel Côté, le ministre nigérien Foumakoye Gado.
Au podium : le secrétaire d’État français Jean-Baptiste Lemoyne. De g. à d. : l’animatrice Marjorie April, la ministre ontarienne Marie-France Lalonde, le fondateur de BlueOrange Capital Bertrand Badré, la fondatrice de mécènESS Éthel Côté, le ministre nigérien Foumakoye Gado.

Francophonie économique : des investissements en milliards pour des besoins en trillions : La femme à l’ordre du jour de l’OIF

François Bergeron (L’Express)
La capitale de la Roumanie, Bucarest, accueille ces 1er et 2 novembre une conférence de femmes d’affaires de toute la francophonie, dont six Franco-Ontariennes. Il s’agit de : Anne Vinet d’AirStart, ex-présidente du Club canadien de Toronto ; Léonie Tchatat de La Passerelle à Toronto ; Julia Deans de Futurpreneur Canada à Toronto ; Nathalie Grenier de la Société économique de l’Ontario (le nouveau nom du RDÉE-Ontario) à Ottawa ; Mireille Morin de la Distillerie Rheault de Hearst ; et Zoé Arsenault de Superior Kinesiology à Thunder Bay. Elles rejoignent près de 450 représentant(e)s de la société civile et de gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dont l’Ontario, membre-observateur depuis l’an dernier et pour laquelle la ministre des Affaires francophones Marie-France Lalonde est « sherpa ».

Mme Lalonde a cité cette rencontre de femmes en exemple de gestes posés par l’OIF pour faire avancer ses dossiers, lors de son passage, mardi, au 11e Forum international des Amériques qui rassemblait quelque 180 intervenants de haut niveau participant à une trentaine de conférences et tables rondes pendant trois jours à l’hôtel Royal York de Toronto.