De gauche à droite, l’avocat Mark Power de la firme Juristes Power, partenaire du prix 2018, Cathy Maddix et le lauréat Robert Maddix, le président de la FNCSF, Mario Pelletier, et le président de la Commission scolaire de langue française, Emile Gallant.
De gauche à droite, l’avocat Mark Power de la firme Juristes Power, partenaire du prix 2018, Cathy Maddix et le lauréat Robert Maddix, le président de la FNCSF, Mario Pelletier, et le président de la Commission scolaire de langue française, Emile Gallant.

Fédération nationale des conseils scolaires francophones : Robert Maddix est le lauréat 2018 du prix Jean-Robert-Gauthier

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
La Voix acadienne, IPÉ. Robert Maddix a reçu le prix Jean-Robert-Gauthier remis par la Fédération nationale des conseils scolaires francophones pour souligner son travail domaine de l’éducation en français en contexte minoritaire.

La Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF) a souligné le travail remarquable de Robert Maddix de l’Île-du-Prince-Édouard dans le domaine de l’éducation en français en contexte minoritaire en lui décernant le prix Jean-Robert-Gauthier.

La présentation a été faite le 19 octobre dans le cadre du congrès national 2018 de l’organisme, qui se tenait à Halifax.

Robert Maddix a siégé comme commissaire à la Commission scolaire de langue française (CSLF) à l’Île-du-Prince-Édouard pendant quatorze ans (2002-2016), dont neuf à la présidence.

Pendant ces années à la CSLF, il a joué un rôle de premier plan dans l’ouverture de quatre nouvelles écoles de langue française (à Summerside, à Prince-Ouest, à Kings-Est et à Rustico), ainsi que dans l’agrandissement d’une école.

Autrefois député provincial, Robert Maddix a traduit ses connaissances et ses habiletés diplomatiques pour obtenir des gains importants sur le plan des infrastructures et des ressources. Il a aussi été un défenseur des droits francophones minoritaires lorsque nécessaire dans le cas opposant les parents de Prince-Est (Summerside) au gouvernement provincial.


Lire l’article en version intégrale sur le site de La Voix acadienne.