Érik Tremblay, directeur de L’Eau vive, Ronald Ajavon, directeur général du CÉF, et Marie-France Kenny, présidente de la Coopérative des publications fransaskoises.
Érik Tremblay, directeur de L’Eau vive, Ronald Ajavon, directeur général du CÉF, et Marie-France Kenny, présidente de la Coopérative des publications fransaskoises.

En Saskatchewan : L’Eau vive affiche ses nouvelles couleurs

L’Eau vive et Francopresse
La nouvelle image du journal fransaskois L’Eau vive a été accueillie par de chaleureux applaudissements lors du dévoilement du nouveau logo et de la nouvelle palette de couleurs de la publication bimensuelle fransaskoise.

Le directeur général du journal, Érik Tremblay, qualifie ce projet de «renaissance de L’Eau vive». «Tout est en couleur, le papier est glacé, on va mettre un accent particulier sur les photos», précise-t-il.

Maria Lepage, présidente de l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg, était présente au lancement de la toute première édition du journal en 1971. Elle s’est réjouie de l’apparence de la publication : «C’est superbe, c’est moderne et attrayant.»

Le dévoilement a aussi été l’occasion de signer un accord entre l’éditeur et le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF). Ainsi, des pages seront dédiées aux élèves du conseil scolaire. Sylvie Gaudet, directrice financière de l’Association jeunesse fransaskoise (AJF), applaudit cette initiative : «C’est super de rejoindre les jeunes dans cette section qui leur est réservée. Le journal est beau; la qualité et la couleur, tout est attrayant!»

Le journal L’Eau vive compte à ce jour 800 abonnés et projette en atteindre près de 2000 dans les prochains mois.


Lire l’article dans son intégralité sur le site de L’Eau vive.