Les étudiants du Yukon pourront dorénavant poursuivre des études postsecondaires dans le territoire, et seront certainement heureux d’arborer le logo de l’Université du Yukon.
Les étudiants du Yukon pourront dorénavant poursuivre des études postsecondaires dans le territoire, et seront certainement heureux d’arborer le logo de l’Université du Yukon.

Le Yukon est le premier territoire à avoir une université

Nelly Guidici
L’Aurore boréale
L’AURORE BORÉALE (Yukon) – Le 19 mai 2020, le Collège du Yukon est officiellement devenu une université appelée Université du Yukon.

En 2012, un comité s’est formé au sein du Collège du Yukon afin de planifier la transition de l’établissement vers une université spécialisée dans les études liées à l’environnement nordique spécifique du territoire. Aujourd’hui, une étape importante a été franchie puisque le Collège est devenu officiellement une université.

Les quatorze Premières Nations du territoire ont également joué un rôle important puisque l’université se déploie sur le socle de la réconciliation et de l’expérience nordique.

«Avec l’ouverture de l’Université du Yukon, le Canada se joint à d’autres pays de l’Arctique pour aller de l’avant avec une éducation de classe mondiale pour les résidents du Nord par les résidents du Nord. L’Université du Yukon ouvrira de nouvelles portes pour la recherche sur l’Arctique et les changements climatiques et élargira les possibilités d’études postsecondaires pour les étudiants du Yukon, ici même à la maison», indique l’Honorable Larry Bagnell, député fédéral du Yukon.

Une université portée sur les questions liées au Nord

La nouvelle Loi sur l’Université du Yukon, adoptée par l’Assemblée législative du Yukon en novembre 2019, indique «qu’il est important que le système postsecondaire du Yukon soit caractérisé par une culture d’ouverture, d’inclusion et de tolérance!»

Peter Johnson, grand chef du Conseil des Premières Nations du Yukon, rappelle quant à lui que les étudiants issus des Premières Nations du territoire représentent aujourd’hui un pourcentage significatif de l’ensemble de la population étudiante.

«Avec l’Université du Yukon, l’enseignement supérieur élargira sa portée sur les questions du Nord et des Premières Nations, et offrira à nos citoyens plus d’occasions de contribuer à leur gouvernement, à leurs collectivités et à la société dans son ensemble», pense-t-il.

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Aurore boréale